Le Washington Post a critiqué la référence aux « femmes enceintes » au lieu des femmes

le nouveauVous pouvez désormais écouter les articles de Fox News !

Le Washington Post s’est moqué d’avoir qualifié les femmes enceintes de « enceintes » dans un article publié jeudi.

L’article s’intitule « Les femmes enceintes présentent un risque plus élevé de piratage du COVID, selon une étude » et rend compte d’une nouvelle étude qui a examiné si certaines comorbidités pouvaient affecter le risque d’un individu vacciné avec le COVID-19, également connu sous le nom de condition révolutionnaire.

Les journalistes Amy Goldstein et Dan Keating ont utilisé le terme « enceinte » tout au long de l’article.

« Les femmes enceintes qui ont été vaccinées contre le coronavirus sont près de deux fois plus susceptibles de contracter le COVID-19 que celles qui ne sont pas enceintes, selon une nouvelle étude qui fournit les preuves les plus larges à ce jour des risques d’infection chez les patients vaccinés atteints de divers problèmes médicaux. conditions », ont-ils écrit.

Les chercheurs ont mesuré les risques en analysant les dossiers de paires de patients entièrement vaccinés de la même partie du pays. Dans chaque paire, un patient avait la condition mesurée, et l’autre non. Les patients n’étaient pas appariés selon l’âge et les femmes enceintes dans l’analyse pouvaient être comparées à un homme ou à une femme.

Comité de rédaction de la WAPO : les efforts pour réduire au silence et annuler les visites sur le campus de Mike Pence ne sont « pas garantis »

Le terme femme est apparu une fois dans l’article pour décrire la manière dont l’étude a été menée.

« قام الباحثون بقياس المخاطر من خلال تحليل سجلات أزواج من المرضى الذين تم تطعيمهم بالكامل من نفس الجزء من البلاد. في كل زوج ، كان أحد المرضى مصابًا بالحالة التي تم قياسها ، والآخر لم يكن كذلك. العمر ، وكان من الممكن مقارنة الحوامل في التحليل مع homme ou femme « .

Le Washington Post a été moqué sur les réseaux sociaux pour avoir qualifié les femmes enceintes de « enceintes ».

« Habibi Brothers », et Siraj Hashemi, la présentatrice du podcast, ont tweeté : « Joyeux dernier jour du Mois de l’histoire des femmes ».

« On les appelle des ‘femmes’, espèce d’idiots du sol plat », a écrit l’animatrice de radio conservatrice Dana Loach.

« Toutes les femmes ne sont pas enceintes, mais toutes les femmes enceintes sont des femmes », a tweeté Seth Dillon, PDG de Peplion Be.

CLIQUEZ ICI POUR L’APPLICATION FOX NEWS

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) Rochelle Walinsky ont rendu la pareille se moquer d’eux Lorsqu’elle a utilisé le terme « enceinte » pour recommander aux femmes de recevoir le vaccin contre le coronavirus.

Walinsky a tweeté en août : « L’augmentation des cas, la réticence à la vaccination et le risque accru de maladie grave pour les femmes enceintes rendent la vaccination contre le #COVID19 plus urgente que jamais. Lisez pourquoi le CDCgov recommande de vacciner les femmes enceintes contre le COVID-19 ». 2021, avec un lien vers le site Web du CDC.

Poste de Washington Couvert Directives du CDC à l’époque utilisant le terme « femme enceinte ».

READ  Hong Kong annonce un budget pour sortir l'économie de la récession covid

Courtney O’Brien de Fox News a contribué à ce rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.