L’Égypte a besoin du soutien d’institutions étrangères pour faire face à un déficit de financement de 17 milliards de dollars (Fonds monétaire international)

Saudi Ma’aden crée une joint-venture avec le Fonds d’investissement public pour investir et développer l’exploration minière

RIYAD: La Saudi Arabian Mining Company a déclaré mercredi qu’elle avait accepté de former une joint-venture avec le fonds souverain du royaume pour investir dans des actifs miniers à l’échelle mondiale.

La société, également connue sous le nom de Ma’aden, a déclaré dans un dossier réglementaire que la plus grande société minière du Golfe détiendra 51% du projet tandis que le Fonds d’investissement public en détiendra 49%.

Ma’aden a déclaré que la stratégie de la nouvelle entreprise « sera initialement d’investir dans les secteurs du minerai de fer, du cuivre, du nickel et du lithium en tant que partenaire non exploitant occupant des positions minoritaires ».

« Cette acquisition physique de minéraux critiques assurera la sécurité d’approvisionnement des secteurs nationaux du raffinage et des minéraux et positionnera l’Arabie saoudite comme un partenaire clé dans la résilience de la chaîne d’approvisionnement mondiale », a-t-il ajouté dans le dossier.

Le capital versé initial de la nouvelle société sera de 187,5 millions de SR (50 millions de dollars), dont Ma’aden financera 96 ​​millions de SR en tant que part de l’investissement.

Ma’aden et le Fonds d’investissement public ont convenu d’apporter un financement supplémentaire d’un montant de 11,95 milliards de riyals saoudiens, si nécessaire, par augmentation de capital ou autrement, avec le développement des activités de la nouvelle société.

Ma’aden a déclaré que sa participation maximale serait de 6 milliards de riyals saoudiens, à moins que les deux n’en conviennent autrement à l’avenir.

Dans un communiqué séparé, Ma’aden a également déclaré qu’il avait accepté d’acquérir une participation de 9,9% dans la société américaine d’exploration et de développement miniers Ivanhoe Electric et de former une coentreprise distincte avec Ivanhoe pour explorer et développer des projets miniers en Arabie saoudite.

READ  La «récupération rapide» après l'épidémie peut être une course cahoteuse

S’exprimant lors du Future Minerals Forum à Riyad le 11 janvier, le PDG de Ma’aden, Robert Welt, a déclaré que la coopération avec Ivanhoe aidera l’Arabie saoudite à découvrir les véritables ressources minérales du royaume.

« Nous aurons une joint-venture avec Ivanhoe pour aider à découvrir le potentiel et découvrir les véritables ressources minérales », a déclaré Wilt.

Dans un communiqué de presse séparé, Ivanhoe Electric a annoncé avoir signé un accord-cadre avec Ma’aden, en marge de FMF, pour explorer le cuivre, l’or, l’argent et les métaux électriques en Arabie saoudite.

La déclaration a également indiqué que la coentreprise offrira la possibilité d’utiliser la technologie Typhoon qui effectue des levés géophysiques.

Ivanhoe Electric a également ajouté que la coentreprise fonctionnera par l’intermédiaire d’un conseil d’administration et d’un comité technique à composition égale.

Maaden a déclaré dans un communiqué à Tadawul que l’acquisition aura lieu pour un montant total de 474 millions de riyals saoudiens (126,4 millions de dollars).

Selon le communiqué, l’accord devrait être conclu d’ici la fin du premier trimestre 2023, et il sera financé par les ressources de Ma’aden.

Ivanhoe Electric est une société technologique cotée à la Bourse de Toronto et à la Bourse de New York.

Welt a en outre noté que Ma’aden a signé un autre accord de partenariat avec Barrick Gold Limited, une filiale de Barrick Gold. Dans le cadre de l’accord, une nouvelle société à responsabilité limitée sera créée à Umm Ad-Dummar pour accélérer les activités d’exploration minière dans le Royaume.

Maaden a déclaré dans un communiqué à Tadawul qu’il injecterait 28,5 millions de riyals saoudiens des ressources internes dans les activités d’exploration.

READ  ACWA Power accepte de verser 150 millions de dollars de dividendes annuels pour 2021

Welt a ajouté, lors de son discours au FMF, que le Royaume d’Arabie saoudite est sur la voie de la transformation et que le secteur minier représente le troisième pilier de l’économie du Royaume.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *