L’Égypte et la Suisse discutent des relations économiques bilatérales pour les trois prochaines années – Économie – Affaires

La ministre égyptienne de la Coopération internationale, Rania Al-Mashat, a rencontré aujourd’hui, mardi, l’ambassadeur de Suisse en Égypte, Paul Garnier, et la nouvelle chef du Bureau suisse de coopération internationale, Valérie Lechti, pour discuter des relations économiques bilatérales entre l’Égypte et la Suisse. et les futurs domaines de coopération pour la période. 2021-2024.

Cela s’inscrit dans le cadre des efforts du ministère pour renforcer et développer les relations de coopération économique entre l’Égypte et les pays et organisations internationaux et régionaux.

Al-Mashat a discuté de nouveaux domaines de coopération avec des responsables suisses, proposant que l’accent soit mis sur l’action climatique, les énergies renouvelables et l’autonomisation des femmes, en plus d’impliquer le secteur privé dans le cadre du développement national.

Le ministère de la Coopération internationale entend faire de 2021 l’année qui favorise le dialogue entre les secteurs public et privé dans le travail de transformation mené pour parvenir à une économie verte durable.

Al-Mashat a salué les relations stratégiques de coopération économique entre l’Égypte et la Suisse, qui ont duré plus de quatre décennies et ont également abouti à de nombreux accords de partenariat dans divers domaines.

De son côté, Paul Garnier a déclaré qu’il se réjouissait d’une coordination conjointe au cours de la période à venir dans le cadre du renforcement des relations de coopération économique entre l’Égypte et la Suisse – dans divers domaines – à travers le nouveau programme de coopération 2021/2024.

Dans le cadre du cadre de développement du ministère et de la vision de l’Égypte pour le développement durable à l’horizon 2030, Al-Mashat a souligné que 2021 sera l’année pour offrir plus d’opportunités au secteur privé de participer aux plans de développement. Surtout à travers des principes environnementaux, sociaux et de gouvernance qui aideront le pays à construire une économie verte circulaire.

READ  Chiffres du PIB pour le troisième trimestre aujourd'hui | Chiffres du PIB pour le troisième trimestre de l'année fiscale 21 aujourd'hui: l'économie indienne sortira-t-elle de la récession?

Lundi, le ministère a lancé la campagne numérique “ GameChangers ”, qui vise à montrer la participation du secteur privé aux efforts de développement, ainsi que la valeur des partenariats public-privé pour mettre en œuvre le programme de développement national, atteindre un avenir durable. et bâtir vers une économie verte.

#GameChangers met en évidence l’engagement unique des secteurs public et privé dans divers projets de développement en répertoriant les partenariats mondiaux: des personnes dans l’âme, des projets en cours et un objectif en tant que moteur.

Le partenariat entre l’Égypte et la Suisse s’étend sur plus de 40 ans, au cours desquels la partie suisse a contribué plus de 700 millions de francs suisses pour financer la mise en œuvre de plus de 200 projets dans divers secteurs. En 2017, la stratégie conjointe de coopération 2017-2020 a été lancée pour soutenir le programme de développement national à la lumière de la Vision 2030 de l’Égypte, selon le ministère de la Coopération internationale.

Le portefeuille actuel de coopération au développement entre l’Égypte et la Suisse s’élève à 59 millions de dollars pour financer sept projets dans les domaines de l’industrie, du développement urbain, de l’eau, du logement, de la gestion des déchets, des communications et de la santé.

Lien court:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *