Les attaquants vedettes doivent permettre aux hôtes camerounais de prendre la tête du Groupe A

Les attaquants aguerris Vincent Aboubacar, Karl Toko Ekambi et Eric Maxime Choupo-Moting devraient assurer au Cameroun hôte la première place du groupe A de la Coupe d’Afrique des Nations, qui débutera dimanche prochain.

Abu Bakr, basé en Arabie saoudite, a marqué le but du vainqueur en retard lorsque les lions indomptables sont revenus de l’arrière pour vaincre l’Égypte lors de la finale 2017 et remporter le principal championnat d’Afrique pour la cinquième fois.

Ekambi joue pour Lyon et Chupo-Moting pour le Bayern Munich et ils font partie d’une équipe de 27 joueurs composée de stars basées en Europe et aux États-Unis, sans aucun joueur local.

Ici, l’AFP met en lumière les quatre vainqueurs du groupe A, les vainqueurs et les deuxièmes étant confirmés en huitièmes de finale tandis que les quatre meilleures équipes de six groupes se qualifient également.

Cameroun

Lors des premières éditions de la Coupe des Nations, les hôtes se sont comportés avec succès, remportant trois des quatre premiers. Mais les temps ont changé.

Le pays hôte n’a remporté que deux des 12 derniers tournois, la Tunisie s’imposant en 2004 et l’Egypte deux ans plus tard.

Le Cameroun accueille la Coupe des Nations pour la deuxième fois après avoir terminé troisième derrière le Congo-Brazzaville et le Mali en 1972 alors que seules huit nations étaient en compétition.

« Ils peuvent le gagner », a déclaré la légende camerounaise Samuel Eto’o de la classe 2022 dirigée par Aboubacar, dont l’objectif immédiat sera de terminer en tête du groupe A et d’affronter l’un des troisièmes du deuxième tour.

READ  Les Britanniques vaccinés en France frustrés par les nouvelles règles de quarantaine «incohérentes»

Burkina Faso

Les étalons abordent la Coupe des Nations avec confiance après avoir fait match nul deux fois avec l’Algérie, vainqueur de la Coupe des Nations 2019, lors des derniers éliminatoires de la Coupe du monde.

Blida, à 45 kilomètres (28 miles) au sud-ouest de l’Algérie, est connue sous le nom de « l’abattoir » et Djibouti et le Niger seront les témoins de ce titre après avoir encaissé huit et six buts lors des matches de la Coupe du monde.

Alors que le Burkina Faso n’a pas réussi à remporter la victoire à Blida qui l’aurait amené au tour final, l’équipe pillée a regagné deux fois pour faire match nul 2-2 avec le capitaine Issoufou Daewoo se convertissant d’un penalty tardif.

Les principaux renforts sont le retour de l’attaquant d’Aston Villa Bertrand Traoré et Abdul Faysal Tabsoba, l’attaquant du Standard de Liège qui a disputé le championnat du monde.

la tête verte

La victoire et le match nul contre le Cameroun lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2021 et le match nul à l’extérieur avec le Nigeria lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 suggèrent que les Blue Sharks ne seront pas couronnés de succès.

Ils représentent une nation lusophone au large de la côte ouest de l’Afrique avec une population de moins de 600 000 habitants, dont l’équipe de football est à nouveau en hausse.

Le Cap-Vert a atteint les quarts de finale lors de ses débuts à la Coupe des Nations 2013, et la différence de buts a empêché une répétition de l’exploit deux ans plus tard.

READ  L'attaquant du Dreams FC Joseph Esau arrive à Bells pour achever le transfert de MCA

Ils ont raté les deux dernières éditions, mais ont rebondi sous la direction de l’entraîneur Pedro « Bobesta » Brito et du capitaine et attaquant Ryan Mendes, qui a participé aux deux précédentes finales.

Ethiopie

Seuls deux des 25 joueurs sélectionnés par l’entraîneur et Beto Abate évoluent à l’étranger : le milieu de terrain Chemilis Bekele avec El Gouna en Egypte et l’attaquant Mujib Kassem avec la JS Kabylie en Algérie.

L’Éthiopie, l’un des quatre membres fondateurs de la Confédération africaine de football (CAF) en 1956, a participé à sa première Coupe des sept nations jusqu’en 1970, mais ce ne serait que la quatrième participation depuis lors.

Abate a développé une équipe dirigée par l’attaquant vétéran Gitaneh Kebede, qui préfère le football à une touche et qui a perdu un but contre le Ghana et l’Afrique du Sud lors des éliminatoires de la Coupe du monde les a encouragés.

La deuxième équipe la moins bien classée du tournoi a été la première à arriver au Cameroun et sera probablement parmi les premières à partir.

L’AFP prévoit : 1. Cameroun 2. Burkina Faso 3. Cap-Vert 4. Éthiopie

dl / ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *