Les autorités algériennes retirent l’accréditation française24

NEW YORK – En réponse à la récente décision des autorités algériennes de révoquer l’accréditation de la chaîne publique française France 24, le Comité pour la protection des journalistes a publié la déclaration suivante :

« Au lieu de répondre aux demandes des citoyens algériens, les autorités ripostent légèrement contre les ambassadeurs », a déclaré Justin Shilad, chercheur principal de la CBJ sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. “Les autorités algériennes devraient revenir sur leur décision de déréguler France 24 et permettre aux journalistes de la chaîne et à tous les journalistes du pays de travailler librement.”

Le 13 juin, le ministère des Communications a publié une déclaration blâmant Ammer Belhimer, affirmant que France 24 avait été révoquée en réponse à “l’hostilité claire et persistante de la chaîne envers notre pays et ses institutions”. Le diffuseur a publié une déclaration à cet effet.

Selon France 24, l’annulation est intervenue un jour après la tenue des élections législatives en Algérie. En mars, Belheimer a menacé de retirer l’accréditation de France 24.

La CBJ n’a pas pu déterminer dans l’immédiat si les reporters de France 24 seraient autorisés à rester dans le pays. En 2019, les autorités algériennes ont expulsé le chef du bureau de presse de l’Agence France-Presse Aymerich Vincenzo pour avoir refusé de renouveler son accréditation, expirant ainsi son permis de séjour, a documenté CBJ à l’époque.

READ  Les 10 plus beaux hommes vivants d'Algérie 2021 - CONAN Daily

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *