Les autorités algériennes tentent d’arrêter l’utilisation du drapeau de la fierté

< 1 je lis la minute

Les autorités algériennes tentent d’empêcher les individus d’utiliser le drapeau de la fierté dans une répression anti-LGBTQ+ en distribuant des pamphlets et une rhétorique homophobe au public.

La répression, enregistrée et partagée en ligne, montre la police locale et d’autres responsables distribuant des dépliants d’information sur les drapeaux et symboles LGBTQ+ à une grande foule.

D’après le site Al-Bawaba Les dépliants, qui disaient « Je suis musulman, ces drapeaux et symboles ne me représentent pas », semblent contenir des informations sur la composition du drapeau de la fierté, y compris la signification des couleurs, et des images d’autres drapeaux et symboles. Le drapeau transgenre est associé à des symboles LGBTQ+ tels que le drapeau de genre et le drapeau de la fierté progressive.

Al Bawaba rapporte que la campagne anti-LGBTQ+ des autorités algériennes a demandé aux consommateurs du pays de boycotter les produits aux couleurs de l’arc-en-ciel ou aux drapeaux car ils sont considérés comme contraires aux valeurs de l’Algérie et de l’Islam.

Actuellement, en Algérie, l’homosexualité est illégale – les personnes qui se livrent à des actes homosexuels encourent jusqu’à trois ans de prison et une amende pouvant aller jusqu’à 10 000 dinars algériens (environ 100 dollars australiens ou 110 dollars néo-zélandais).

Dernière mise à jour le 19 janvier 2023

Groupe de discussion pour nation K Messages d’amour de nos lecteurs. Vous avez des conseils ou des nouvelles que vous aimeriez partager? Allez ici pour nous dire quelque chose.
Visitez le magasin K Nation maintenant

READ  Pourquoi les avis sur les brokers Forex sont importants et où les trouver ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *