Synobec envisage une extension de licence en Algérie

Synobec a signé un protocole d’accord avec Sonatrach portant sur sa licence de sorcidine.

Les deux sociétés ont exprimé leur intérêt à renforcer leur partenariat existant et à explorer de nouvelles opportunités.

Avec un engagement envers Advanced Oil Recovery (EOR), Synobek s’est engagé à travailler chez Sorzite en 2003.

L’accord avec Sonatrach vise à prolonger la licence actuelle au-delà de 2023 à son expiration. Les deux sociétés ont parlé de mettre la licence en conformité avec la nouvelle réglementation pétrolière algérienne, la loi 19-13.

Le protocole d’accord a présenté des plans pour explorer de nouvelles opportunités, qui peuvent inclure une coopération dans le GNL et la pétrochimie. Le rapport indiquait que des travaux pourraient être menés en Algérie et aux États-Unis.

Sonatrac a signé un accord avec Equine cette semaine.

Russie

Le 19 mai, le ministre algérien de l’Énergie et des Mines, Mohamed Arkab, s’est entretenu avec l’ambassadeur de Russie en Afrique du Nord Igor Belive.

Dans le secteur de l’énergie, la recherche et la production, les deux ont parlé du potentiel de partenariat à travers la maintenance et le transport de l’électricité.

Arcab a appelé les entreprises russes à investir davantage en Algérie et à nouer des partenariats avec des entreprises locales.

Les deux ont également discuté du rôle de l’OPEP et de la coopération non-OPEP dans la stabilisation des marchés pétroliers.

Recommandé pour vous

L’équation est enregistrée avec la sonatrach

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *