Les bénéfices des compagnies pétrolières géantes américaines diminuent alors que l’accord avec Exxon approche de la ligne d’arrivée

Darren Woods, président-directeur général d'ExxonMobil, a déclaré qu'il contestait l'accord Chevron-Hess pour la Guyane car il « réduit la composante valeur d'ExxonMobil ». Photographie : Mark Felix/AFP/Fichier
Source : Agence France-Presse

ExxonMobil et Chevron ont annoncé vendredi une baisse de leurs bénéfices en raison de la baisse des marges de raffinage et des prix du gaz naturel, mais la grande acquisition d'ExxonMobil semble être en passe d'être finalisée avant le rachat de Chevron.

ExxonMobil, qui visait au deuxième trimestre à finaliser l'acquisition pour 60 milliards de dollars de la société américaine de pétrole de schiste Pioneer Natural Resources, a annoncé des bénéfices de 8,2 milliards de dollars, soit une baisse de 28 pour cent par rapport à la même période de l'année dernière.

Des résultats similaires obtenus par Chevron ont montré que le secteur pétrolier, même s'il n'est pas à son apogée, reste très rentable, permettant des milliards de dollars de paiements aux actionnaires.

Alors que les prix des hydrocarbures liquides ont légèrement augmenté et qu'ExxonMobil a continué d'enregistrer d'énormes volumes en provenance de Guyane, ces avantages ont été compensés par une baisse de 32 % des prix du gaz naturel.

L'activité produits énergétiques de la société a également connu une baisse significative de ses bénéfices en raison de la faiblesse des marges bénéficiaires du raffinage, malgré l'annonce de records de raffinage sans précédent au premier trimestre.

Lire aussi

Clean Energy mène une OPA massive sur BHP

Les revenus ont chuté de 4 pour cent à 83,1 milliards de dollars.

je remarque: Partagez votre incroyable histoire avec nos rédacteurs ! Veuillez nous contacter via [email protected] !

Lors d'une conférence téléphonique avec des analystes, le PDG d'Exxon Mobil, Darren Woods, s'est dit confiant dans la conclusion de l'accord avec Pioneer au deuxième trimestre, décrivant un travail « constructif » avec les régulateurs américains examinant l'accord en raison de problèmes de compétitivité.

READ  10 au 16 avril 2021 - Ballotpedia News

« Comme nous l'avons toujours dit, nous sommes convaincus qu'il n'y a pas de problèmes antitrust », a déclaré Woods.

Coup rapide sur l’accord Chevron

Le géant pétrolier rival Chevron a déclaré des bénéfices de 5,6 milliards de dollars, en baisse de 16 pour cent, par rapport à des revenus de 48,7 milliards de dollars, en baisse de 4 pour cent.

Chevron a déclaré que la baisse des bénéfices était due à la baisse des marges bénéficiaires des raffineries et des prix du gaz naturel, qui ont été partiellement compensées par l'augmentation de la production aux États-Unis.

Alors que l'accord de Pioneer sur ExxonMobil semble être sur le point d'être conclu, le projet de rachat de Hess par Chevron pour 53 milliards de dollars a rencontré un ralentisseur après une contestation d'ExxonMobil.

Le litige porte sur la participation de 30 % de Hess dans la zone offshore de Stabroek, au large de la Guyane, un immense gisement pétrolier qui a été à l'origine du rachat de Chevron. L'affaire a été rendue publique fin février après que Chevron a annoncé l'acquisition en octobre.

Lire aussi

Les ventes de Nestlé ont chuté en raison de la faible demande d'aliments surgelés en Amérique du Nord

ExxonMobil, qui possède 45 pour cent de Stabroek, a déclaré que l'accord Chevron-Hess ignore une clause du projet qui lui donne des « droits de premier refus » et « réduit l'élément de valeur dû à ExxonMobil », a déclaré Woods, ajoutant que la société a déposé une plainte. pour l'arbitrage dans ce numéro.

Une audience d'arbitrage au troisième trimestre et une décision au quatrième trimestre « seraient appropriées », a déclaré à CNBC le PDG de Chevron, Mike Wirth.

READ  Raghuram Rajan fait l'éloge de la Reserve Bank of India et affirme que l'Inde n'est pas confrontée à des problèmes économiques comme le Sri Lanka et le Pakistan

Alors que Chevron est « très confiant » dans la position de Hess dans l'arbitrage, Wirth a déclaré que Chevron pourrait se retirer de l'accord si l'arbitrage de Hess sur la Guyane échouait.

Les deux géants pétroliers ont continué à allouer des fonds supplémentaires aux actionnaires, Exxon Mobil versant 6,8 milliards de dollars de dividendes et de rachats d'actions au cours du trimestre, et Chevron allouant 6,0 milliards de dollars.

Les actions d'Exxon Mobil ont chuté de 3,8 pour cent en milieu de matinée, tandis que les actions de Chevron ont chuté de 0,7 pour cent.

Source : Agence France-Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *