Les classements de tennis suscitent l’enthousiasme à Aruna, les femmes nigérianes perdent des positions

la règle Le champion d’Afrique de tennis de table, Quadri Aruna, est ravi d’avoir fait un pas de plus vers le classement mondial actuel du simple masculin de la Fédération internationale de tennis de table, Coup de poing sportif supplémentaire Rapports de rapports.

Aruna, qui a battu son rival égyptien Omar El-Assar 4-3 lors de la finale très disputée de la compétition ITTF en Algérie la semaine dernière, est désormais classé 14e au monde après son impressionnant exploit dans la compétition.

Le joueur de 33 ans a récolté 500 points dans la compétition ITTF pour vaincre l’Allemand Tim Ball, qui avait auparavant terminé 14e.

وردًا على ترتيبه التصاعدي ، قال أرونا: « في الواقع ، إنه نوع من العزاء. أنا سعيد جدًا ، كل شيء يحدث لسبب ما. آمل أن تتحسن في هذا. الجزائر بلد لن أنساه أبداً. إنها المرة الأولى لي هناك وفازت بها ، ستكون ذكرى خالدة pour moi « .

Le ressortissant d’Aruna, Taiyo Mate, a gagné 63 places à la 91e place du classement, son plus haut niveau jamais atteint.

Le joueur de 17 ans, qui a atteint les demi-finales du simple masculin à Alger où il a finalement perdu contre Arona, a marqué 175 points dans la compétition.

Et il est devenu le sixième meilleur joueur africain du monde, derrière Arona (14), l’Egyptien Omar Al-Assar (22), Al-Masry Saleh (66), le Sénégalais Ibrahima Diaw (72) et l’Algérien Mahdi Boulosa (86).

Bode Abiodun et Olajide Omotayo ont également chuté de sept et huit étapes au cours du mois sous revue à 121 et 125, respectivement.

READ  Une délégation de la CAF arrive en Algérie - BSN Sports

Le duo composé d’Aziz Solanki et de Rilwan Akanbe a chuté à 223 et 326 positions après avoir perdu 14 et 25 positions chacun.

Samuel Popoy est passé de la 12e à la 246e tandis qu’Uruk Etim et Amadi Omi se sont respectivement classés 414e et 415e.

Dans la catégorie féminine, la joueuse nigériane, Fatimo Bello, a glissé de cinq marches de la 60e à la 65e place. Bello est la seule nigériane dans le top 100 féminin.

Edem Offiong a glissé de trois places de la 112e à la 115e tandis que Funke Oshonaike est actuellement classé 146e mondial après avoir perdu sept places au classement du mois de septembre.

Abosede Odusanya et Cecelia Akpan ont chacune perdu 11 places pour atteindre respectivement 221 et 251 au monde.

Esther Oribamez et Ajok Ogumo, qui ont brillé aux Jeux du Commonwealth à Birmingham, ont également chuté aux 316e et 317e places.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.