Les conseillers économiques allemands abaissent leur prévision de croissance pour 2022 à 1,8%

Le Comité des conseillers économiques indépendants du gouvernement allemand a abaissé mercredi ses prévisions de croissance pour 2022 pour la plus grande économie d’Europe à la lumière de l’invasion de l’Ukraine par la Russie et des inquiétudes concernant l’approvisionnement et les prix de l’énergie.

Le groupe s’attend à ce que le produit intérieur brut de l’Allemagne ne progresse que de 1,8 % cette année, contre 4,6 % qu’il prévoyait en novembre.

L’année dernière, le PIB du pays a augmenté de 2,8 % ; Il s’est contracté au quatrième trimestre 2021 de 0,7 % par rapport au trimestre précédent.

« La forte dépendance à l’égard des approvisionnements énergétiques russes comporte des risques importants de baisse de la production économique et même de récession, avec des taux d’inflation nettement plus élevés », a déclaré le comité.

« L’Allemagne devrait immédiatement faire tout ce qui est en son pouvoir pour prendre des précautions contre la suspension des approvisionnements énergétiques russes et mettre rapidement fin à sa dépendance vis-à-vis des sources énergétiques russes », ont déclaré les économistes dans un communiqué.

« A long terme, l’objectif devrait être d’assurer une plus grande sécurité énergétique, par exemple en développant les énergies renouvelables et en diversifiant les importations d’énergie », ont-ils ajouté. Ces mesures reflètent la politique du gouvernement allemand.

Peu de temps avant que les économistes ne publient leurs prévisions, l’Allemagne a lancé un avertissement précoce Le niveau des approvisionnements en gaz naturel au milieu des craintes que la Russie puisse couper les approvisionnements à moins qu’elle ne soit payée en roubles.

Le groupe consultatif prévoit une croissance de 3,6 % en 2023.

READ  L'Allemagne est la première à contribuer une "part équitable" au paiement des droits de propriété des vaccins

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.