Les Cosaques français regardent le jalon de Kyrgios à l'Open d'Australie

MELBOURNE (AFP) – Le Français Arthur Kazaks a insisté samedi sur le fait qu'il n'était sous aucune pression pour devenir le premier wildcard masculin à atteindre les quarts de finale d'un Grand Chelem depuis Nick Kyrgios à Wimbledon en 2014.

Publié sur :

1 minute

Le joueur de 21 ans a poursuivi ses superbes débuts à l'Open d'Australie en battant Dalen Creekspoor, 28e tête de série, en deux sets pour atteindre les huitièmes de finale, célébrés par un grand nombre de supporters français sur le terrain.

Les Cosaques ont battu Holger Run, huitième tête de série, au deuxième tour et affronteront ensuite Hubert Hurcox, neuvième tête de série.

« Je savais que je pouvais jouer à ce genre de niveau, mais je ne l'ai jamais prouvé dans un vrai tournoi », a déclaré le Montpelliérain.

« Maintenant, je ne ressens aucune pression, j'ai travaillé très dur sur ma mentalité, je suis prêt à me battre avec tout le monde, je suis prêt à me battre à chaque match et à tout donner sur le terrain. »

Cossacks a grimpé de 39 places au classement cette semaine pour atteindre la 83e place et devrait entrer dans le top 60 s'il bat Hurcox.

Il n’avait auparavant jamais dépassé le premier tour en trois matches en carrière dans les ligues majeures.

« Vous savez, je suis ici pour tout donner au tribunal », a-t-il déclaré.

« Parfois je joue mal, parfois je joue bien. Ce n'est pas grave. L'important est de tout donner sur le terrain. Ce sont mes règles. »

READ  Air France-KLM poursuit son redressement et conserve de bonnes perspectives d'avenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *