Les exportations françaises de blé hors de l’UE ont atteint leur plus bas niveau en neuf ans en avril

PARIS, 5 mai (Reuters) – Les exportations françaises de blé tendre hors de l’UE le mois dernier sont tombées à leur plus bas niveau depuis neuf ans en avril, alors que les exportations vers le Maroc et l’Algérie se sont ralenties.

Un total de 665 600 tonnes d’exportations de blé tendre vers l’Union européenne-27 et en dehors du Royaume-Uni en avril, le 10e mois de la saison 2020/21, montre une estimation préliminaire basée sur des données de chargement de raffinage.

Les données montrent qu’il s’agit du niveau d’avril le plus bas depuis 2011/12.

Le voyage du mois dernier a également représenté moins d’un quart des 908 400 tonnes de mars. Le chiffre de mars a été révisé par rapport à l’estimation initiale, mais il restait encore une saison.

Les négociants affirment que l’activité d’exportation est en baisse depuis une petite récolte française de 2020 en raison de la baisse des approvisionnements, de la baisse de la demande des importateurs et de la hausse des prix du blé français à l’étranger.

Le Maroc avait à nouveau 238 900 tonnes en avril, soit près d’un quart de moins que le volume expédié en mars.

L’Égypte était le deuxième pays non membre de l’UE avec 126 000 tonnes d’expéditions en mars.

L’Algérie, généralement le plus grand débouché annuel de vente de blé tendre français, n’a repris que 75 500 tonnes en avril après 240 900 en mars.

Aucun blé n’a été expédié en Chine pour le deuxième mois consécutif le mois dernier, la demande chinoise ayant dopé les exportations françaises au cours de la première moitié de la campagne.

READ  La France cible les entreprises de la City de Londres dans la campagne de « choix de la France » post-Brexit : CTAM

Les exportations françaises de blé tendre devraient être inférieures de quatre ans à la campagne complète juillet-juin 2020/21.

Les exportations d’orge fourragère ont atteint 168 900 tonnes en avril, toutes prélevées sur la Chine. Les données de raffinage montrent que l’orge moulée n’a pas été exportée des ports français le mois dernier.

Les exportations de céréales des ports français vers toutes les destinations, y compris le maïs, le maïs ciré et le blé, ont atteint 1,1 million de tonnes, le plus bas depuis neuf ans.

La plupart des céréales françaises exportées vers l’UE sont transportées par voie maritime.

Les données définitives peuvent ensuite être corrigées et peuvent différer des chiffres douaniers ultérieurs, car les navires devraient quitter la France. (Rapport de Forrest Krill. Compilé par Gus Trombis et Mark Potter)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *