Les footballeurs algériens se retirent du « match des Légendes » amical en raison de la participation israélienne – Doha News

Les joueurs algériens et vainqueurs de la Coupe arabe ont maintenant refusé de jouer un match amical en raison de l’ingérence de l’ancien sélectionneur de l’équipe nationale israélienne.

Trois joueurs algériens ont refusé de participer à un match de football « de légendes » au Qatar pour protester contre la participation de l’ancien entraîneur israélien de Chelsea, Avram Grant.

Le match amical des FIFA Arab Legends contre les FIFA World Legends a débuté vendredi devant plus de 3 500 fans au stade Al Thumama de Doha avant la toute première finale de la Coupe du monde arabe de la FIFA.

Le jeu vise à « unir » le monde arabe avec « le monde entier », selon le président de la FIFA, Gianni Infantino, mais désormais, les champions de la Coupe arabe n’ont pas accepté de « serrer la main de l’État d’apartheid ».

Rabah Madjer, Rafik Saifi et Rafik Halliche se sont retirés du match en raison de la participation de Grant en tant qu’entraîneur et joueur de World Legends.

Le site de la FIFA n’a pas mentionné le boycott Signaler Sur le site, cependant, la nouvelle a été reprise par le groupe de jeunes pro-palestinien anti-normalisation du Qatar. [QAYON] Qui a félicité les Algériens de les boycotter.

READ  Football - La France fait ses preuves face au meilleur joueur d'Europe - Lloris

L’équipe des légendes mondiales comprenait Marcel Desele, Cafu, Andrea Pirlo et Lothar Mathias, tandis que l’équipe arabe comprenait l’ancien attaquant saoudien Sami Al Jaber parmi beaucoup d’autres.

Les légendes arabes ont gagné aux tirs au but après un match compétitif.

L’équipe nationale algérienne a toujours soutenu la Palestine et a même dédié sa victoire au peuple palestinien après un certain nombre de matches, dont un match qui a opposé l’équipe au Maroc plus tôt dans le tournoi.

En 2016, l’équipe algérienne de football s’est retirée d’un match amical avec le Ghana également en raison de la participation de Grant en tant qu’entraîneur-chef du pays africain.

Plus récemment, en septembre, le judoka algérien Fethi Norine s’est retiré des Jeux olympiques de Tokyo pour éviter une éventuelle confrontation avec un adversaire israélien, ce qui lui a valu d’être interdit de compétition pendant 10 ans par la Fédération internationale de judo.

La participation de Grant au jeu au Qatar est inhabituelle, compte tenu du refus de l’État du Golfe de normaliser les relations avec Israël et de sa position de force avec la Palestine.

Doha a clarifié sa position sur Israël et, au fil des ans, a distribué des millions d’aide aux Palestiniens vivant sous occupation israélienne.


Suivez l’actualité de Doha sur TwitterEt le InstagramEt le Facebook Et le Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.