Les garde-côtes suédois ont détecté une quatrième fuite sur les pipelines Nord Stream

OSLO (Reuters) – Les garde-côtes suédois ont déclaré jeudi avoir détecté une quatrième fuite de gaz dans les pipelines Nord Stream endommagés plus tôt cette semaine, après que des fissures ont été signalées pour la première fois lundi qui ont envoyé du gaz dans la mer Baltique.

L’Union européenne a soupçonné qu’un sabotage était à l’origine des fuites sur les pipelines sous-marins russes vers l’Europe et a promis une réponse « solide » à toute perturbation délibérée des infrastructures énergétiques.

Le déversement signalé jeudi est le deuxième découvert dans les eaux suédoises, tandis que deux autres ont été découverts dans les eaux danoises.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Bien qu’aucun des deux gazoducs n’était en service au moment des explosions présumées, ils étaient remplis de gaz qui jaillit et jaillit à la surface de la mer Baltique depuis lundi.

« Il y a deux sites d’émissions dans la zone économique exclusive de la Suède, le plus grand site au-dessus de Nord Stream 1 et un autre plus petit que Nord Stream 2 », ont indiqué les garde-côtes dans un communiqué.

Elle a ajouté que la distance entre les deux sites était d’environ 1,8 km.

Les autorités danoises ont également signalé un trou dans chacune des deux sections du gazoduc dans sa zone économique exclusive.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

(Rapport) Soumis par Terje Solsvik et Sten Jacobsen ; Montage par Clarence Fernandez et Jean Harvey

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.