Les guerriers sont inclus dans la loterie CHAN

Héraut

Eddie Chikami journaliste sportif principal

Le ballon est fixé dans le camp du Zimbabwe pour les tournois internationaux organisés par la Confédération africaine de football alors que les Warriors sont considérés pour les prochains éliminatoires du CHAN malgré leur suspension de la famille internationale du football par la FIFA.

Les Warriors font partie des 47 pays qui ont participé à la CAF et étaient censés faire partie de la loterie Total Energies CHAN 2023 qui devait avoir lieu aujourd’hui.

Mais le tirage au sort a depuis été reporté. Hier, la Confédération africaine de football (CAF) a indiqué qu’elle serait informée des nouvelles dates.

Le tirage au sort des Éliminatoires TotalEnergies CHAN Algérie 2023 provisoirement prévu le vendredi 29 avril 2022 a été reporté, la CAF annoncera les nouvelles dates en temps voulu.

Le CHAN est le deuxième niveau du football masculin sur le continent. Contrairement à la principale Coupe d’Afrique des Nations, les équipes nationales en compétition doivent être composées de joueurs qui jouent dans leurs ligues nationales.

À leur crédit, la CAF a laissé la fenêtre grande ouverte pour le Zimbabwe puisque les Warriors ont également été inclus dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2023, un tirage au sort il y a deux semaines.

Cependant, leur participation sera conditionnée à la stricte condition de réparer leurs relations avec la FIFA et de lever leur suspension au moins deux semaines avant le début des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2023.

Les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations sont prévues pour la fin mai tandis que les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 devraient commencer en juillet. Le Zimbabwe et le Kenya étaient à l’honneur après avoir été suspendus par la FIFA en raison de l’ingérence d’un tiers dans la gestion du sport.

READ  La légende indienne du cricket félicite le président saoudien des sports pour avoir promu le jeu dans le Royaume d'Arabie saoudite et apporte son soutien à l'équipe nationale

Ils ont au moins jusqu’à la mi-mai pour lever les suspensions s’ils espèrent faire partie du camp de football, qui débute le 30 mai avec les premiers éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2023.

Le Zimbabwe a traditionnellement bien réussi à se qualifier régulièrement pour les championnats du CHAN depuis la compétition inaugurale en Côte d’Ivoire en 2009, qui s’est déroulée sur invitation.

Les Warriors ont également atteint la compétition 2011 au Soudan où ils n’ont pas réussi à passer la phase de groupes.

La CAF a ensuite réorganisé les années CHAN en 2014, la troisième édition se tenant au Cap, en Afrique du Sud. Dans ce tournoi, les Warriors, sous la direction de leur ancien attaquant Ian Guruwa, ont réalisé leur meilleur temps, terminant quatrième de la compétition.

Deux ans plus tard lors de l’édition 2016 au Rwanda, les Warriors figuraient également parmi les 16 équipes mais n’ont pas pu progresser dans le groupe qui comprenait également la Zambie et l’Ouganda.

Le Zimbabwe a de nouveau fait partie des finalistes l’année dernière au Cameroun, mais est rentré chez lui sans victoire après avoir participé au tournoi sans football national joué en raison de la pandémie de Covid-19.

Ils ont eu la chance de faire partie du casting du prochain tournoi biennal de football qui se tiendra en Algérie en 2023, malgré leur position difficile auprès de la FIFA.

Le Maroc défend son titre après avoir battu le Mali en finale 2021 au Cameroun.

Le CHAN 2023 devait initialement se dérouler du 10 juillet au 1er août 2022, mais a depuis été reprogrammé pour se dérouler du 8 janvier au 31 janvier de l’année prochaine en raison de complications de match causées par la pandémie de Covid-19.

READ  Joel Embiid pourrait changer de nationalité pour jouer pour l'équipe de France, selon un rapport

Les équipes seront divisées en 12 groupes de quatre équipes (Groupe A à L) avec les deux meilleures équipes de chaque groupe se qualifiant pour le tournoi qui se tiendra dans le pays d’Afrique du Nord.

Les hôtes participeront également au tirage au sort même s’ils ont déjà obtenu leur place dans le tournoi, ce qui signifie qu’une seule équipe de leur groupe sera qualifiée pour concourir.

Même avec la suspension par la FIFA, le Zimbabwe sera inscrit au tirage au sort.

Bien que la suspension ne soit pas levée deux semaines avant leur premier match de qualification, les associations seront considérées comme perdantes et disqualifiées de la compétition.

Les chances du Zimbabwe de participer aux compétitions restent incertaines en raison de l’impasse entre la direction locale du football de ZIFA et la commission des sports, qui n’a pas encore été résolue.

La ZIFA a été suspendue par la FIFA pour ingérence de tiers après que le comité des sports a suspendu le conseil d’administration de la ZIFA défaillant dirigé par Felton Camampo en novembre de l’année dernière.

Le conseil suspendu a fait face à plusieurs allégations, notamment le manque de transparence avec les fonds publics, la mauvaise gestion, l’achat de voix pendant la période électorale et le harcèlement sexuel des dirigeantes.

La FIFA a déclaré que dans le cadre des conditions de levée de la suspension de l’adhésion du Zimbabwe, la Commission des sports doit revenir sur sa décision et installer le conseil suspendu, et faciliter le retrait des poursuites engagées par certains membres du conseil, entre autres demandes.

READ  Wilkie signe en France, certains Voyageurs trouvent de nouvelles écoles à la suite des coupures dans le hockey LU

Cependant, la commission des sports a précisé qu’elle ne pourra approcher la FIFA qu’après avoir effectué un nettoyage en profondeur dans la gestion du jeu.

Tout comme leurs homologues zimbabwéens, les autorités kenyanes ont également été catégoriques sur le fait qu’elles ne traiteront avec la FIFA que lorsqu’elles auront « éliminé le chaos » au sein de la FKF.

Le Kenya s’est attiré les foudres de la FIFA après la dissolution du Comité exécutif national de Kakin Kennedy dirigé par Nick Mwendwa par la secrétaire du Cabinet aux Sports, Amina Mohamed, pour « mauvaise gestion financière ».

Alors que le Zimbabwe a été inclus dans les deux tournois, le Kenya a brillé par son absence de la liste restreinte pour le CHAN Draw.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.