Les lutteurs ratent de peu les Jeux olympiques

Les lutteurs, les cavaliers Martin Erasmus et Jack Creel, ont raté de peu la qualification pour les Jeux Olympiques du mois prochain à Tokyo.
Les deux stars locales ont participé récemment aux qualifications africaines à El Jadida, au Maroc.
Erasmus a commencé avec une victoire confortable avant d’affronter le double champion d’Afrique de lutte Mohamed Farag. La tactique défensive de l’Algérie a permis à l’homme de Barrakban de mener 2-1 alors que Farge a utilisé des tactiques passives pour conserver la faible avance.
Erasmus est reparti avec une médaille de bronze en battant son rival de longue date Suso Tamarao du Nigéria dans une rencontre passionnante. Les deux lutteurs ont pris des risques en attendant d’attaquer à chaque occasion, procurant aux spectateurs un grand amusement
Bien qu’une médaille de bronze soit généralement acceptée au niveau international, ce n’était pas suffisant pour se qualifier pour Tokyo.
Creel a également failli perdre par une marge étroite et une victoire.
“Jack fera définitivement sa marque dans la catégorie senior 125 kg sur le continent à l’avenir, et je suivrai ses progrès avec grand intérêt”, a déclaré Josie Bartlett, manager de l’équipe d’Afrique du Sud.
Aucun des lutteurs sud-africains ne s’est qualifié pour les Jeux olympiques.
Erasmus participera au championnat d’Afrique prévu en décembre en Algérie.

READ  Des soldats de l'armée en colère contre le blocus nucléaire en France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *