Les prévisions inconnues de RBI incitent le gouvernement à planifier des alternatives de prévision

Les multiples révisions par la Reserve Bank of India de ses prévisions de croissance et d’inflation ont fait craindre au sein du gouvernement qu’elles soient loin des chiffres réels. Au moins deux ministères en ont pris connaissance et ont engagé des discussions pour développer un autre mécanisme de prévision cyclique de l’inflation et de la croissance.

Bien qu’au début, les ministères aient appris à mener des consultations internes pour développer un système de prévision des tendances des prix et des prévisions de croissance, différent de la collecte de données réelle et des estimations actuellement effectuées par des départements tels que l’Office des statistiques nationales.

« Pour toute agence, il y aura forcément des écarts entre les chiffres réels et les prévisions. Les prévisions de la Reserve Bank of India se sont avérées fausses », a déclaré un haut responsable du gouvernement à l’Indian Express. « Certaines discussions ont eu lieu pour développer une prédiction. modèle, même si c’est fait en interne. »

Récemment, les premières prévisions de croissance de la Reserve Bank of India (RBI) ont toujours été à un niveau supérieur aux estimations réelles, et ont sous-estimé l’inflation. La première prévision de croissance du PIB de la Reserve Bank of India au premier trimestre d’avril à juin était de 17,2 % ; Il a été révisé à 16,2 % lors de trois révisions consécutives de la politique. Les estimations de croissance, publiées par NSO le 31 août, se sont avérées être de 13,5 %.

Dans le dernier examen de la politique monétaire de vendredi, la Reserve Bank of India a relevé ses prévisions de PIB pour les troisième et quatrième trimestres à 4,6 % chacune, ce qui se traduit par une prévision de croissance du produit intérieur brut de 7,0 % pour l’année. Cela se compare aux attentes initiales d’une croissance plus faible – 4,3 % et 4,1 % pour le troisième trimestre, et 4,5 % et 4,0 % pour le quatrième trimestre. Cela présente un certain paradoxe, puisque les anticipations de croissance ont été révisées à la hausse dans le cycle de hausse des taux d’intérêt, ce qui devrait normalement freiner la croissance. Pour le deuxième trimestre, alors que la prévision initiale était de 7,8%, elle a été abaissée à 6,2%, mais est maintenant remontée à 6,3%.

READ  Gouverneur de la Banque de réserve de l'Inde, reprise de l'économie touchée par l'épidémie, dernières nouvelles sur le PIB

De même, la croissance du PIB au quatrième trimestre en 2021-22 devait initialement être de 6,2 %, augmenter à 6,6 %, puis baisser à 6,1 %, puis à 6 % ; L’estimation réelle de l’ONS s’est avérée être de 4,1 %.

Du côté de l’inflation, la Reserve Bank of India (RBI) a sous-estimé le taux d’inflation de détail par rapport aux chiffres d’inflation réels des 15 derniers trimestres, avec une différence de 0,4 point de pourcentage à 3 points de pourcentage (y compris la période de pandémie de COVID-19 d’avril à juin 2020). La tendance était différente avant octobre et décembre 2019, lorsque la Reserve Bank of India surestimait les taux d’inflation dans ses prévisions par rapport aux chiffres réels. Entre 2017-2018 et 2018-2019, la Reserve Bank of India a surestimé les taux d’inflation par rapport aux chiffres réels pendant au moins huit trimestres.

L’une des raisons invoquées pour que cela soit si éloigné de la réalité est que la Reserve Bank of India s’appuie sur une enquête sur les anticipations d’inflation des ménages pour confirmer les attentes dans ses déclarations de politique monétaire et comme ces anticipations sont de nature «régressive», les enquêtes sur l’inflation des ménages ont tendance à être à côté de la plaque. Les données sur l’inflation et la croissance sont collectées par le NSO sur la base des informations fournies par les enquêteurs sur le terrain.

Les demandes de renseignements envoyées par The Indian Express à la Reserve Bank of India et au ministère fédéral des Finances concernant cette question sont restées sans réponse.

READ  Les résidents et les visiteurs de Rockport contribuent à soutenir l'économie locale

La différence dans les prévisions d’inflation données par la Reserve Bank of India plus tôt a été identifiée par le conseiller économique en chef de l’époque, Arvind Subramanian. En août 2017, Subramanian, qui était à l’époque, a critiqué les erreurs de prévision en disant : « De ce point de vue, non seulement l’inflation sous-jacente a été bien en deçà de l’objectif jusqu’à présent, mais même l’inflation sous-jacente… a également fortement chuté. De ce point de vue, les erreurs de prévision de l’inflation par la Reserve Bank of India ont été substantielles et systématiquement biaisées en une inflation exagérée.

La Reserve Bank of India (RBI) ne limite qu’un mois pour dépasser l’objectif d’inflation pendant trois trimestres consécutifs, après quoi elle devra expliquer formellement au gouvernement les raisons du dépassement de l’objectif d’inflation de 4 % plus/moins 2 %. . En tenant compte de la hausse des taux de vendredi, la Reserve Bank of India a relevé son taux repo de 190 points de base depuis mai de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.