Les protestants en Algérie récupèrent leur église occupée

Le Conseil algérien a officiellement restitué un lieu de culte à l’Église protestante (EPA) en Algérie, dix ans après son don à une organisation musulmane.

L’humble bâtiment en pierre, situé dans la ville portuaire de Mostaganem (360 km au nord-ouest de l’Algérie), remonte à l’époque coloniale française.

L’EPA a fait don de l’église au ministère algérien de la Santé en 1976, mais le gouverneur de Mostaganem en a fait don en 2012 à une organisation caritative islamique.

L’EPA a immédiatement engagé une action en justice formelle exigeant la restitution du bâtiment.

La communauté chrétienne a obtenu gain de cause en mai 2019 et a finalement pu reprendre le bâtiment de 30 places en juin dernier.

Un coup pyrique

Il s’agit d’une victoire symbolique pour la communauté protestante alors que l’Algérie a fermé plusieurs de ses églises ces dernières années.

L’Église du Plein Evangile, ses fidèles, a été fermée en octobre 2019 pour l’escroquerie du pasteur Salah Salah, chef de l’Église protestante en Algérie.

Active dans le pays depuis 1996, c’est la plus grande église protestante d’Algérie, avec près de 1 200 membres actifs.

Mais c’est aussi l’une des 45 communautés différentes affiliées à l’Église protestante d’Algérie.

Il n’y a pas encore d’autorisation pour ouvrir un lieu de culte protestant

Par conséquent, l’église de Mostaganem figurait sur la liste de nombreux bâtiments d’église protestants existants La discrimination a été montrée Contre l’Algérie.

Cela est dû à un arrêté pris en 2006 qui ouvrirait le lieu de culte à une pré-autorisation et interdirait le culte dans les lieux qui ne sont pas destinés à cet effet.

READ  Mersialis et Initiative unissent leurs forces françaises pour soutenir la relance du commerce de proximité

L’article 7 de l’ordonnance précise que « le culte collectif a lieu exclusivement dans des bâtiments conçus à cet effet, ouverts au public et reconnaissables de l’extérieur ».

Quinze ans après l’entrée en vigueur de cette loi, il n’existe aucune autorisation d’ouvrir un lieu de culte protestant.

“On ne nous a jamais dit qui contacter ni quelle procédure suivre pour les obtenir”, déplore Salahuddin Salah du média protestant réformé.

Ces restrictions font l’objet d’une lettre envoyée par les Nations unies au gouvernement algérien en décembre 2020 condamnant la situation comme une « violation des droits humains ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *