Tycoon cherche refuge en France alors que le Mexique cherche à être arrêté dans une affaire fiscale

L’homme d’affaires mexicain Miguel Aleman Magnani vit en France et lutte contre un mandat d’arrêt dans son pays d’origine pour fraude fiscale, a déclaré mardi son avocat.

Aleman Magnani a été accusé par les autorités mexicaines de ne pas avoir payé 65 millions de pesos (2,3,2 millions) d’impôts avant 2018, qu’il a cofondé avec Airjet, qui n’a pas collecté et envoyé au gouvernement des clients et des employés. Aleman Magnani n’a pas l’intention d’aller au Mexique pour l’instant.

« Il n’est pas clair si M. Aleman a commis un crime », a déclaré l’avocat de la famille Javier Montrogan dans une interview. Il a déclaré que le fonds limité de l’avion ne pouvait pas couvrir tout son encours. « Ce n’est pas M. Aleman, mais l’entreprise qui a décidé de prendre en charge le paiement des salaires alors qu’il n’y avait pas assez d’argent pour couvrir les impôts. »

Le mandat d’arrêt nomme Alemann Magnani comme directeur de l’entreprise à l’époque, ce qui n’est pas le cas, a déclaré Montragon. « Il y avait d’autres responsables. Qu’en est-il du PDG ? Qu’en est-il du directeur financier ? M. Aleman était alors vice-président du comité », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.