Les supporters de Zemor menacent de tirer sur les porte-drapeaux marocains et algériens

Deux jeunes hommes armés de pistolets ont récemment filmé un exercice de tir en France, menaçant ouvertement plusieurs personnalités politiques, dont la communauté marocaine et algérienne et le président Emmanuel Macron. « Devant vous se trouvent des détachants et des insectes de gauche (…). Il y a des drapeaux algérien et marocain, donc nous allons nous précipiter pour tirer », a déclaré l’un d’eux dans un communiqué. Vidéo, Avant de le tirer.

Dans ces vidéos, le groupe antifasciste a révélé Jeune garde Et rapporter Mediapart, Le jeune homme évoque Raguel Carido, ancien porte-parole de France Inzomis (LFI), qui déclare qu’il « doit être entraîné à chasser le carido sauvage ». « Deux balles, trois morts, ce qui entraîne un antifa (note de l’auteur antifasciste) derrière », ajoute-t-il.

Selon les informations dont dispose Médiapart, l’homme qui ne s’est pas couvert le visage s’appelait « Miles Christie » en latin, signifiant « héros du Christ ». Il sera soldat ou ex-soldat dans les films de service grâce au tatouage à l’arrière de son crâne.

Au Une autre vidéo, Vois-tu un homme au visage pâle : « Qui allons-nous faire sauter ? Jeune Gaucho, Jeune Communiste, Young Thinking Book (sic) » avant le tournage. « Vache! Emmanuel Macron ! « Cela nous est simplement venu à l’esprit à ce moment-là.

L’homme porte un chapeau « beau » utilisé par les supporters d’Eric Zemmer pour marquer son gimmick. Selon Mediapart, l’homme a affirmé avoir assisté au meeting de campagne d’Eric Zemore à Wilbinde le 5 décembre et a fait valoir que le candidat était un « vrai homme d’avenir ». Les journalistes disent que le soutien apparent à la campagne de Zemorin, la bannière sur le profil Twitter de l’individu, révèle l’image d’un candidat d’extrême droite au Milipol Arms Show.

READ  Le projet France 50 proposé comprendra probablement des appartements et des commerces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.