Les syndicats de la presse marocaine critiquent le roi et le Maroc pour hostilité à l’Algérie

Rabat – Le Conseil national de la presse du Maroc (CNP) et la Fédération des éditeurs de presse marocains (FMEJ) ont condamné l’utilisation d’un plan satirique par la chaîne de télévision algérienne Ekorouk pour attaquer le Maroc et humilier son monarque.

L’émission a provoqué la controverse et l’indignation des citoyens et des responsables marocains à propos de la caricature du roi Mohammed VI.

CNP Il a déclaré que cela faisait suite à la réaction provoquée par le plan visant à «attaquer clairement le peuple marocain et le roi Mohammed VI en tirant des propos insultants et en insultant la dignité».

Le Conseil de la presse a rapporté que les chaînes civilisées publient de tels programmes sans inclure de contenu insultant qui pourrait nuire aux gens.

Le conseil a fait valoir que «le plan utilisait des expressions préjudiciables à la personne du roi et diffamatoires au peuple marocain, tout en provoquant la guerre et en violant de nombreuses normes de la presse.

La vidéo d’Eckorcook contenait des commentaires antisémites qui “sont une pratique interdite par les lois du monde entier qui ne tolère pas les différences entre les personnes en fonction de leur race ou de leur religion”.

Lire la suite: La presse d’État algérienne révèle une étude sur la schizophrénie

Le Conseil a appelé la presse et les médias marocains à respecter l’éthique et la conduite professionnelle de la presse et à s’abstenir de toute réaction similaire pour respecter l’objectivité.

Le Conseil a appelé les journalistes algériens et les médias à “rester à l’écart de tout ce qui pourrait nuire aux relations fraternelles et amicales entre les deux peuples”.

READ  Le nord en alerte alors que les variations se propagent

Un rapport similaire du FMEJ a condamné le comportement «irresponsable» de la télévision algérienne, qui a diffusé une émission préjudiciable à la monarchie.

«Nous sommes à Layon pour restructurer les divisions du FMEJ dans les provinces du sud.

Le président du FMEJ, Nooruddin Mifta, a déclaré: “Je condamne fermement la conduite de cette chaîne, qui n’a rien à voir avec la liberté d’expression ou la satire”.

Il a décrit la satire comme une “honte pure et simple”, créant une “attaque totale” contre le Maroc et son monarque.

«Nous réitérons notre appel [the Algerian colleagues] Abandonner ces banalités, emprunter la voie de la rationalité et contribuer à l’intégration du Maghreb et réduire les divisions au sein de la région », a souligné MIFTA.

Les responsables du gouvernement marocain ont également condamné l’agence de presse algérienne, remerciant les Marocains pour leur soutien et leur amour pour leur pays.

Le chef du gouvernement, Chad Edin El Otmani, a déclaré que les médias de l’opposition menaient la guerre contre le Maroc, ses institutions constitutionnelles et son monarque.

Il a attribué ces insultes à “des succès continus à différents niveaux, y compris le document du Sahara marocain”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *