L’ex-dirigeant algérien Sonatroch est jugé pour un scandale de corruption

Le PDG de Sonatrach, Abdel Moun Old Gador, prend la parole lors du Forum international sur le pétrole et le gaz le 29 octobre 2018 en Algérie, en Algérie. REUTERS / Lamine Chikhi / Dossier Photo

ALGER, 4 août – Les Emirats arabes unis ont déféré mercredi à la justice l’ancien patron de la compagnie nationale algérienne de pétrole et de gaz Sonatrach, accusé d’être impliqué dans des affaires de corruption.

Des images télévisées montraient Abdelmumin Ault Gador menotté et encerclé par la police à son arrivée à l’aéroport d’Alger.

Plus tôt cette année, un tribunal d’Alger a émis un mandat d’arrêt international contre lui, arrêtant Ault Kadur dans le pays du Golfe de Dubaï.

Des responsables algériens ont accusé Ould Kaddour d’être impliqué dans un certain nombre d’affaires de corruption liées à des contrats signés par Soldrach, notamment l’acquisition de la raffinerie d’Augusta en Italie en 2018 auprès d’Exxon Mobil Corp.

Old Gador a été président de la Sonatrach de mars 2017 à avril 2019. Il était proche de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, qui a démissionné en 2019 après des manifestations de masse contre son cinquième mandat.

Rapport de Hamid Ault Ahmed, édité par William McLean

Nos normes : Politiques de la Fondation Thomson Reuters.

READ  Gagnez énormément d'argent grâce aux paris sportifs en ligne comme 1xBet Maroc !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *