L’exposition « Le pinceau et l’étui » montre sa solidarité avec les Palestiniens | Porte de la Paix

Publié le 22 novembre 2021 via Jordan Times – L’association Atelier mobile, en coopération avec l’association Qudsi pour la connaissance pour le patrimoine et la culture, a lancé une exposition d’art intitulée « Le pinceau et l’étui » en solidarité avec les Palestiniens, selon le coordinateur général de l’association, Omar Badour.

L’association Al Jawal Atelier a été créée en 2014 dans le cadre des efforts du ministère de la Culture pour soutenir l’art et les artistes en Jordanie.

La cérémonie d’ouverture a eu lieu dimanche soir au Centre culturel royal.

La cérémonie a présenté les œuvres de 16 artistes de Bosnie-Herzégovine, du Canada, d’Algérie, de Tunisie, de Syrie, des Émirats arabes unis, d’Irak, d’Égypte, de Russie, des États-Unis et de Taipei, en plus de 14 artistes palestiniens et 42 artistes jordaniens, a déclaré Badour. Jordan Times. .

Il a dit que le « problème » dans le titre de l’exposition est la cause palestinienne et le « pinceau » est la cause des artistes.

C’est ce que nous, artistes, pouvons offrir à la cause palestinienne. Nous montrons notre solidarité avec les pinceaux et les peintures », a ajouté Bodour, notant qu’« une image peut en dire beaucoup sans utiliser de mots ».

Emily Shih, une artiste visuelle de Taipei, a déclaré au Jordan Times que l’art devrait toujours être utilisé pour soutenir de bonnes causes.

« En tant qu’êtres humains et témoins des violations répétées auxquelles les Palestiniens sont confrontés, il est de notre devoir en tant qu’artistes d’utiliser notre travail pour représenter leur cause et exprimer leur souffrance », a-t-elle déclaré.

L’artiste plasticien algérien Baghdadi Badhman faisait partie des artistes participant à l’exposition.

READ  Coopération navale indo-africaine : Exercices navals pour la première fois avec le Maroc et l'Algérie

« La Palestine est représentée dans mon art à travers l’histoire d’une tendre vieille femme embrassant un olivier stérile, sachant au fond de lui que ses racines sont là pour rester et que ses branches porteront leurs fruits un jour », a déclaré Badandahman au Jordan Times.

Fayez Al-Hasani, un artiste plasticien de Gaza, a déclaré que depuis le début de sa carrière d’artiste, il tenait à dépeindre la lutte palestinienne dans son art.

« J’utilise mes œuvres pour montrer au monde que nous avons une histoire et un droit sur cette terre et que nous continuerons à lutter pour la liberté et l’indépendance », a-t-il ajouté.

L’exposition, qui durera trois jours et se poursuivra jusqu’au 23 novembre, se tiendra au « Festival de Jérusalem » à Zarqa le 25 novembre et au Complexe du Syndicat professionnel le 29 novembre, coïncidant avec la Journée internationale de solidarité avec les Palestiniens. Les gens, selon Badour.

© Copyright Jordan Times. Tous les droits sont réservés.

Soumis par SyndiGate MeDia Corporation (Syndigate.info)

Avis de non-responsabilité : ce contenu nous est fourni « tel quel » et n’a pas été modifié par un fournisseur tiers externe. Nous ne pouvons pas représenter ou garantir l’exactitude des informations contenues dans cet article d’un fournisseur tiers externe. Nous n’approuvons aucun des points de vue ou opinions inclus dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *