L’Olympique algérien a été suspendu pour ne pas avoir participé avec un athlète israélien

Un judoka algérien et son entraîneur ont été expulsés des Jeux olympiques et suspendus par l’International Judo Board pour avoir refusé de concourir avec un athlète israélien cette semaine.

L’athlète Fathi Noreen, 30 ans, a cité son soutien aux Palestiniens comme raison de son retrait d’un éventuel match contre l’Israélien Tohar Potbol.

Noreen a déclaré : « Ma position est cohérente sur la question palestinienne, et je rejette la normalisation, et si cela me coûte d’être absent des Jeux Olympiques, Dieu me dédommagera. En ce qui concerne Outlet à Londres Middle East Eye.

Comité Exécutif de la Fédération Internationale de Judo (IJF) annoncer Samedi, ils ont temporairement suspendu Noureen et l’entraîneur Ammar Benikhlef, suite à son refus de concourir plus tôt cette semaine.

La fédération a également déclaré que le Comité olympique algérien avait retiré l’accréditation de l’athlète et de l’entraîneur, et les renverrait dans leur pays d’origine, “pour appliquer les sanctions en conséquence”, mais n’a pas clarifié ces sanctions.

“La Fédération internationale de judo a une politique stricte de non-discrimination, promouvant la solidarité comme principe fondamental, renforcée par les valeurs du judo”, a déclaré le groupe dans un communiqué. “Le judo est basé sur un code moral fort, y compris le respect et l’amitié, pour promouvoir la solidarité et nous ne tolérerons aucune discrimination, car cela va à l’encontre des valeurs et principes fondamentaux de notre sport.”

Il était censé rivaliser avec l’Israélien Fathi Noreen, Tohar Potbol.
Jacques Guise/AFP via Getty Images

Noreen, qui concourt dans la catégorie des 161 livres, devait affronter le Soudanais Mohamed Abdel Rasoul lundi lors de son premier combat, avec la possibilité d’affronter l’Israélien Botbol mardi.

READ  Mahrez mène l'équipe nationale algérienne pour éviter le tirage au sort de la Coupe des Nations | actualités footballistiques

Noreen a toujours refusé d’affronter Botbol, ​​​​après s’être également retirée des Championnats du monde 2019.

L’Algérie pourrait faire face à des sanctions nationales plus larges de la part du monde du judo. L’Iran a été interdit de judo mondial par la Fédération internationale de judo pendant quatre ans en avril pour avoir refusé d’autoriser ses athlètes à concourir contre des adversaires israéliens. “

La Fédération internationale de judo a déclaré à l’époque qu’elle “continue de défendre les valeurs humaines fondamentales et les droits de tous ses membres, avec un accent particulier sur les droits des athlètes et affirme son engagement à lutter contre toute forme de discrimination dans le sport de judo.”

Fathi Noreen a également refusé de rivaliser avec Tohar Potbol en 2019.
Fathi Noreen a également refusé de rivaliser avec Tohar Potbol en 2019.
Reuters

Le judoka égyptien Islam El Shehaby a quitté les Jeux olympiques de 2016 parce qu’il refusait de serrer la main d’Or Sasson, le concurrent israélien.

La déclaration de la Fédération internationale des journalistes a déclaré que le dernier rejet de la compétition “contredit complètement la philosophie de la Fédération internationale de judo”.

« Nous avons beaucoup travaillé pour nous rendre aux Jeux olympiques… mais le problème palestinien est plus important que tout cela », a déclaré Noreen à la télévision algérienne, selon le Times of Israel. Noreen a ajouté que sa décision était “définitive”.

L’Algérie ne reconnaît pas l’État d’Israël et n’autorise pas l’entrée aux détenteurs de passeports israéliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *