L’or connaît la plus forte baisse mensuelle depuis 2016 | Nouvelles des affaires et de l’économie

Alors que les responsables de la Réserve fédérale américaine accéléraient leurs plans de resserrement politique, les prix de l’or sont tombés en dessous de 1 800 $ l’once.

par Bloomberg

L’or se dirige vers sa plus forte baisse mensuelle en plus de quatre ans après que la Réserve fédérale a accéléré le rythme d’un resserrement politique attendu, envoyant les prix en dessous de 1 800 $ l’once.

La remontée des actions américaines à un nouveau record et l’émergence du dollar ont également affecté le métal précieux. Les investisseurs évaluent également de nouvelles restrictions de voyage en Europe au milieu des inquiétudes concernant la variante delta du coronavirus, qui a contribué à repenser le commerce déflationniste.

Bullion s’installe alors que les traders se concentrent désormais sur le moment où les décideurs politiques peuvent recommencer à chercher des mesures de relance, tout en évaluant également le sentiment de risque. Les responsables de la Fed réunis en juin ont réagi aux risques d’inflation accrus en repoussant le calendrier et le rythme attendus des augmentations des taux d’intérêt, par rapport au niveau actuel proche de zéro, et en entamant une discussion sur le moment où les achats d’actifs devraient être réduits.

“L’or commence à trouver du soutien ici au niveau de 1 775 $”, a déclaré John Finney, directeur du développement commercial chez le marchand de lingots Guardian Gold Australia. “Nous commençons à voir les investisseurs revenir dans les métaux à ces prix plus bas maintenant qu’un revirement plus belliciste de la Fed semble être pris en compte.”

READ  L'Inde va dépasser son objectif de déficit budgétaire au cours de l'exercice 22: Fitch Solutions

L’or au comptant était en baisse de 0,2% à 1 775,52 $ l’once à 11 h 34 à Singapour. Les prix ont baissé de 6,9% ce mois-ci, le plus haut depuis novembre 2016. L’argent, le palladium et le platine ont tous chuté. Le Bloomberg Spot Dollar Index a augmenté de 1,9% en juin, se dirigeant vers le plus gros gain mensuel depuis mars 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *