L’UCI établit un centre de formation au Nigeria – The Sun Nigeria

La Fédération internationale de cyclisme a déclaré qu’elle établirait un centre d’entraînement cycliste au Nigeria pour développer le sport dans le pays.

C’est ce qu’a déclaré Mohamed Wazzam, vice-président de l’Union cycliste internationale, lors des Championnats d’Afrique de cyclisme en cours à Abuja.

Wazzam, qui est également président de la Confédération africaine de cyclisme (CAC), a déclaré que le Nigeria était l’une des plus grandes nations cyclistes d’Afrique, d’où la nécessité de créer des centres de formation UCI.

Il a déclaré que le président de la Fédération nigériane de cyclisme, Giandomenico Massari, faisait du bon travail pour développer le cyclisme au Nigeria.

« Je tiens à remercier le gouvernement du Nigeria, en particulier le ministre de la Jeunesse et du Développement des Sports, Sunday Dare, pour son soutien au cyclisme au Nigeria.

« La piste cyclable fait partie des Jeux Olympiques et nous devons organiser les Championnats d’Afrique pour que nos athlètes puissent se qualifier pour les Jeux.

« Le CAC Track Africa Championship est une excellente occasion pour les athlètes talentueux de différents pays de concourir et de partager leurs expériences », a-t-il déclaré.

Nous avons commencé en 2005 avec 16 fédérations mais avons maintenant 54 fédérations.

Nous avons discuté avec le président de l’UCI de la mise en place d’un centre de formation au Nigeria.

« Le Nigeria devrait être un centre de formation international pour la région de l’Afrique de l’Ouest, d’autant plus que le Nigeria possède la meilleure piste d’Afrique », a-t-il déclaré.

Le CAC a développé de nouvelles stratégies pour le tournoi de cette année, a déclaré Wazzam, ajoutant que le calendrier comprend sept nouveaux événements pour les athlètes d’Afrique de l’Est, de l’Ouest, du Sud et du Centre.

READ  Aqua United peut choquer la jeunesse de Belouzad en Algérie-Ekbiba

Pour sa part, Massari a exhorté toutes les équipes participantes à concourir dans un esprit sportif.

Il a déclaré que le championnat aidera les cyclistes à acquérir de l’expérience pour un autre championnat à l’avenir.

«Je suis ravi de voir le grand nombre de participants, soit une augmentation de 50% par rapport au tournoi précédent qui a eu lieu en 2019.

« C’est très positif pour le cyclisme sur piste africain car cela montre le désir d’un plus grand nombre de pays africains de participer au cyclisme », a-t-il déclaré.

NAN rapporte que 14 pays et le Nigeria, pays hôte, participent au tournoi.

Les pays sont le Ghana, la République du Bénin, la République du Niger, la Côte d’Ivoire, le Togo, la Guinée, le Burkina Faso, l’Afrique du Sud, le Botswana, le Burundi, le Maroc, l’Égypte, la Tunisie, l’Algérie et le Nigéria.

Le Championnat d’Afrique de cyclisme 2022, qui a débuté jeudi au stade national Moshood Abiola, se termine dimanche. (nan)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.