Macron décide de nommer un nouveau chef du gouvernement dans le cadre d'un remaniement

Dhaka : Les élections générales de dimanche au Bangladesh ont connu un faible taux de participation, les partis d'opposition ayant boycotté les élections, prêts à maintenir le parti au pouvoir au pouvoir.

Environ 119 millions de personnes, soit 70 pour cent de la population totale, se sont inscrites sur les listes électorales dans plus de 42 000 bureaux de vote à travers le pays. Selon la Commission électorale, environ 700 000 agents de sécurité ont été déployés pour protéger les bureaux de vote, tandis qu'environ 200 observateurs étrangers ont surveillé le vote.

La Ligue Awami au pouvoir, le principal parti d'opposition, le Parti nationaliste du Bangladesh, et leurs alliés ont boycotté le vote de dimanche, rejetant les demandes du BNP réclamant depuis des mois la mise en place d'un gouvernement intérimaire neutre, et l'administration actuelle ne fait face à aucun adversaire majeur.


plus rapidefaits


• La Ligue Awami, au pouvoir, ne fait face à aucun adversaire majeur puisque le principal parti d'opposition, le Parti nationaliste du Bangladesh, et ses alliés ont boycotté le vote de dimanche.


• L'administration actuelle a rejeté la demande du BNP, formulée depuis des mois, d'un gouvernement intérimaire neutre pour organiser des élections.

Le président de la commission électorale, Kazi Habibul Awal, a déclaré qu'environ 40 pour cent des votes avaient été enregistrés.

« Il s'agit d'une estimation fiable de la participation électorale », a déclaré M. Awal aux journalistes à Dhaka. « Après avoir traité toutes les données, le pourcentage des suffrages exprimés peut diminuer ou augmenter. »

READ  Le championnat du monde Ironman masculin 2023 se tiendra en France, la course féminine à Kona: Big Island Now

Lors des élections de 2018, le taux de participation global au Bangladesh était supérieur à 80 %.

Les observateurs étrangers surveillant le vote de dimanche ont déclaré que les élections au Bangladesh étaient conformes aux normes internationales.

« Les élections ont été organisées et pacifiques », a déclaré aux journalistes Shakir Mahmood Bandar, chef de la mission d'observation des élections de l'Organisation de la coopération islamique, lors d'une conférence de presse.

Dans différents bureaux de vote de la capitale, la participation électorale a été faible.

« Le vote n’est pas très discipliné. Je pense que beaucoup de gens ont perdu tout intérêt à voter parce que les partis d’opposition ont boycotté les élections. L'ambiance festive manque », a déclaré à Arab News Mohammad Forkhan Ali, 59 ans, qui votait dans le quartier de Lalbagh à Dhaka.

« Je pense que les partis d'opposition auraient dû participer au processus électoral car il s'agit d'une question fondamentale pour toute démocratie… Les élections d'aujourd'hui ont créé une situation unique pour la démocratie dans le pays. Je me demande qui siégera sur le banc de l'opposition au Parlement.

Tarannum Begum, une habitante du quartier de Mirpur, dans la capitale, a vu une scène similaire lorsqu'elle est allée voter.

« Je pense que c'est mon devoir national sacré de voter lors des élections. C'est pourquoi je suis venue ici… tout est très ordonné, mais j'ai remarqué le faible taux de participation », a déclaré Begum, 37 ans, à Arab News.

« Un voyage pacifique vers le développement nécessite que les dirigeants politiques de tous les partis s'assoient ensemble et parviennent à un accord pour déterminer notre voie future vers une nation prospère. »

READ  Les avocats algériens demandent des peines plus sévères pour le journaliste Trorani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *