Macron demande à Bennett de s’assurer qu’Israël traite les allégations d’OSN – rapport

Le président français Emmanuel Macron a appelé le Premier ministre Naftali Bennett en personne cette semaine pour s’assurer que le gouvernement israélien examine correctement les allégations de logiciels espions développés par le groupe israélien NSO, a rapporté samedi la Douzième chaîne.

Macron a demandé à Bennett de s’assurer que le problème était pris au sérieux, selon le rapport, et s’est dit préoccupé par le fait que le Maroc faisait partie des gouvernements qui auraient utilisé de puissants logiciels espions développés par la société israélienne.

Dans le rapport non sourcé, Channel 12 a déclaré que Bennett avait clairement indiqué que les événements avaient eu lieu avant son entrée en fonction en mai et que les conclusions requises sur la question seraient tirées.

Le bureau du Premier ministre n’a pas divulgué l’appel avec Macron, et il n’y a eu aucune confirmation officielle de l’appel avant samedi soir.

selon enquête approfondie Par 17 agences de presse cette semaine, Pegasus a été impliqué dans la possible surveillance de masse de journalistes, de défenseurs des droits humains et de 14 chefs d’État, dont les numéros de téléphone figuraient parmi près de 50 000 cibles potentielles sur une liste divulguée à Amnesty International, basée à Paris. Histoires interdites.

L’enquête, intitulée Pegasus Project, a identifié au moins 180 journalistes dans 20 pays qui ont été sélectionnés pour un ciblage potentiel entre 2016 et juin 2021.

Macron a convoqué jeudi une réunion urgente sur la sécurité nationale pour discuter du programme d’espionnage israélien Pegasus, après des informations faisant état de son utilisation en France.

READ  Un plan de mouchard fiscal attise la haine contre un ministre allemand

Président de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset Elle a dit Jeudi, Israël a mis en place un panel pour examiner les allégations selon lesquelles le programme controversé de surveillance téléphonique Pegasus du groupe NSO a été utilisé à mauvais escient.

Dans une interview avec la radio de l’armée, le législateur Ram Ben Barak a donné peu de détails sur la composition ou la portée de la commission – l’ONS a déclaré qu’elle exportait dans 45 pays, avec l’approbation du gouvernement israélien.

illustratif. Une Israélienne utilise son téléphone devant un bâtiment à Herzliya qui abritait la société de renseignement NSO Group, le 28 août 2016 (Jack Guez/AFP/File)

Un consortium de sociétés de médias, dont le Washington Post, le Guardian et le français Le Monde, a rapporté mardi que l’un des numéros de téléphone de Macron et ceux de plusieurs ministres du gouvernement figuraient sur une liste divulguée de cibles potentielles de Pegasus.

Les journaux ont déclaré qu’ils n’étaient pas en mesure de confirmer si la tentative de piratage avait réussi ou avait eu lieu sans une analyse médico-légale du téléphone du président.

Des preuves d’une tentative de piratage ont été trouvées sur l’appareil de l’ancien ministre de l’Environnement et proche allié de Macron, François de Rugy, car la tentative serait originaire du Maroc.

Sur cette photo du 9 juillet 2019, le ministre français de l’Environnement, François de Rugy, tient une conférence de presse lors du Conseil de défense de l’environnement à Paris. (Ludovic Marin/Paul via AP, dossier)

Mardi, De Rugy a exigé que le Maroc fournisse “des explications à la France, au gouvernement français et à des individus comme moi, qui était membre du gouvernement français, lorsqu’il y a eu une tentative de piratage et d’accès aux données de mon téléphone portable”.

READ  La force d'Elsa face à une tempête de catégorie 1 ; Le premier ouragan de la saison atlantique

les Groupe NSO refusé ن Que Macron faisait partie des cibles de ses clients.

“Nous pouvons sortir et dire spécifiquement que le président français, Macron, n’était pas une cible”, a déclaré mercredi Haim Gelfand, responsable de la conformité du groupe NSO, à la chaîne de télévision israélienne i24news.

Une source proche de Macron a minimisé les risques, affirmant mercredi que le dirigeant de 43 ans dispose de plusieurs téléphones “régulièrement changés, mis à jour et sécurisés”.

La source, qui a demandé à ne pas être identifiée, a indiqué à l’AFP que ses paramètres de sécurité étaient “les plus stricts”.

D’autres sources ont révélé cette semaine que le Maroc, un proche allié de la France, a également visé plusieurs journalistes éminents en France.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête à la suite de plaintes du site d’investigation Mediapart et du journal satirique Le Canard Enchaine.

Le Maroc a Il a nié ces allégationsElle a déclaré qu’elle n’avait “jamais obtenu de programmes informatiques pour pirater des appareils de communication”.

Pegasus peut pirater des téléphones portables à l’insu de l’utilisateur, permettant aux clients de lire chaque message, de suivre l’emplacement de l’utilisateur et d’utiliser la caméra et le microphone du téléphone.

tu es sérieux. on apprécie ça !

C’est pourquoi nous venons travailler chaque jour – pour fournir aux lecteurs avertis comme vous une couverture incontournable d’Israël et du monde juif.

Jusqu’à présent, nous avons une demande. Contrairement à d’autres médias, nous n’avons pas mis en place de paywall. Mais comme le journalisme que nous faisons est coûteux, nous invitons les lecteurs que le Times of Israel est devenus importants à aider à soutenir notre travail en rejoignant La communauté du Times of Israel.

READ  Canal de Suez: les efforts pour relancer le porte-conteneurs EverGen se poursuivent

Pour aussi peu que 6 $ par mois, vous pouvez aider à soutenir notre journalisme de qualité tout en profitant du Times of Israël Annonces gratuites, ainsi que l’accès à du contenu exclusif réservé aux membres de la communauté Times of Israel.

Rejoignez notre communauté

Rejoignez notre communauté

Déjà membre? Connectez-vous pour ne plus voir cela

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *