Macron veut qu’un projet de loi sur la réforme des retraites soit en place d’ici Noël

PARIS, 29 septembre (Reuters) – Le président français Emmanuel Macron fera pression pour réformer le système de retraite branlant du pays et son gouvernement produira une législation d’ici Noël, a déclaré une source qui a assisté à un dîner où Macron a informé les législateurs du parti au pouvoir.

La source a déclaré que le gouvernement continuerait de consulter d’autres partis politiques et syndicats lors de la rédaction du projet de loi. L’objectif est d’organiser un référendum début 2023 et que la réforme entre en vigueur en juillet.

La Première ministre Elizabeth Bourne devrait faire une déclaration jeudi, a ajouté la source.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Un porte-parole de l’Elysée n’a pas répondu à une demande de commentaire. Macron a annoncé ses intentions aux législateurs du parti au pouvoir lors d’un dîner mercredi.

La réforme du système de retraite coûteux et complexe de la France était un élément clé de sa plate-forme électorale lors de son arrivée au pouvoir en 2017, mais ses plans initiaux ont provoqué la colère des syndicats et déclenché des semaines de manifestations et de grèves des transports juste avant que la pandémie ne frappe. Macron a mis la France en attente alors qu’il ordonnait un verrouillage au début de 2020.

Dans un contexte de hausse de l’inflation en Europe et de la pire crise du coût de la vie sur le continent depuis des décennies, l’opposition est forte parmi les opposants politiques et les syndicats de Macron.

Même son propre parti politique, qui n’a pas de majorité au pouvoir au parlement, est divisé sur la question.

READ  La France et l'Écosse poursuivront leur séquence de six victoires consécutives lors de la deuxième semaine

Une grève multisectorielle de plusieurs syndicats jeudi sera un test de la capacité des syndicats à mobiliser des soutiens et un baromètre des troubles sociaux potentiels. Lire la suite

Macron a répété à plusieurs reprises qu’il souhaitait que les Français travaillent plus longtemps et fassent passer l’âge de la retraite à 62 ans.

Si les réformes sont bloquées au parlement, le gouvernement pourrait théoriquement invoquer l’article ‘49.3’ – un mécanisme constitutionnel français qui permet à un gouvernement de promulguer une législation même s’il n’a pas la majorité au parlement.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Rapport d’Elizabeth Pino; Montage par Richard Luff & Sri Navaratnam

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.