Mahrez a marqué deux buts pour mener l’Algérie à écraser le Niger et prolonger à 30 matchs sans défaite

Riyad Mahrez a célébré vendredi son inclusion dans les 30 nominés du Ballon d’Or en marquant deux buts pour mener l’Algérie à une victoire 6-1 sur le Niger lors des éliminatoires de la Coupe du monde.

Le résultat est resté à Blida, le tenant du titre, en tête du groupe A, devant le Burkina Faso, avec une différence de buts dans une lutte entre deux équipes pour prendre la première place et se qualifier pour les éliminatoires finales en mars prochain.

Il a également prolongé la série d’invincibilités de l’Algérie à 30 matches.

Les deux buts de Mahrez sont venus d’un coup franc alors qu’il a converti un coup franc pour sortir de l’impasse à la 27e minute et donner aux Desert Foxes 1-0 en première mi-temps.

Après que Sofiane Feghouli ait doublé l’avance deux minutes après le début de la seconde mi-temps, l’ailier de Manchester City et ancien meilleur footballeur africain Mahrez a marqué sur penalty en une heure pour passer 3-1.

Le Nigérian Zakaria Suleiman a concédé un but contre son camp et Islam Slimani a porté son score lors des éliminatoires de la Coupe du monde à six buts dont deux buts.

Mahrez et la star de Liverpool Mohamed Salah sont les deux prétendants africains au Ballon d’Or, qui honore le meilleur joueur de football du monde après un sondage d’opinion auprès des entraîneurs, capitaines et journalistes de l’équipe.

L’Algérie a accueilli le Niger – 89 places après l’Afrique du Nord au dernier classement mondial de la FIFA – à trois reprises lors des éliminatoires de la Coupe du monde, marquant 16 buts pour un seul encaissé.

READ  Regardez Newcastle contre Tottenham en direct - Listes des chaînes internationales pour dimanche

La blitzkrieg de Blida s’est étendue à 30 matches dans la série invaincue de l’Algérie, qui a perdu pour la dernière fois en octobre 2018 contre le Bénin lors d’un match de qualification pour la Coupe d’Afrique des nations.

Abdoul Tabsoba a marqué deux buts pour le Burkina Faso lors d’une victoire 4-0 sur Djibouti, qui a accueilli le match à Marrakech, au Maroc, en raison de l’absence d’un stade international.

L’Egypte a remplacé la Libye en tête du Groupe F en battant la tête du classement 1-0 à Alexandrie grâce à un superbe but du nouveau venu Omar Marmoush.

L’attaquant de Stuttgart a décoché un tir imparable sur le gardien Mohamed Nachnoush depuis le bord de la surface de réparation à la 49e minute.

– Queiroz gagne encore –

Le succès a permis à l’ancien entraîneur du Real Madrid né au Mozambique et assistant de Manchester United Carlos Queiroz, qui a récemment remplacé l’entraîneur égyptien limogé Hossam El Badry, de remporter deux victoires en deux matches.

Lorsque le tirage au sort a été effectué pour diviser 40 joueurs africains en 10 divisions, le groupe 4 est apparu comme le plus difficile avec deux des 10 meilleures équipes, le Cameroun et la Côte d’Ivoire, s’affrontant.

Le Cameroun détient le record d’Afrique d’une participation à la Coupe du monde avec sept participations, tandis que la Côte d’Ivoire était dans le spectacle mondial trois fois de suite avant de perdre la finale 2018 en Russie.

Pauvre, la Côte d’Ivoire a marqué deux buts en retard pour compléter une victoire 3-0 sur le Malawi, dont l’absence d’un stade aux normes internationales les a forcés à jouer à Soweto, près de Johannesburg.

READ  L'équipe nationale algérienne arrive au Maroc pour un match de qualification à la Coupe du monde sur fond de tensions diplomatiques

La victoire a porté la Côte d’Ivoire à sept points à mi-parcours, un point derrière le Cameroun, dont l’attaquant vétéran Eric Maxime Choupo-Moting a marqué un doublé lors de sa victoire 3-1 contre le Mozambique à Douala.

La Côte d’Ivoire a laissé au repos quatre joueurs de Premier League – Eric Bailly, Maxwell Cornet, Nicolas Pepe et Wilfried Zaha – avant le match retour contre le Malawi lundi.

Cela a laissé le défenseur de Wolverhampton Willie Boley le seul joueur basé en Angleterre dans la formation de départ, et l’absence des « grands noms » a été à peine remarquée car ils se sont rapidement imposés.

Max Gradel a ouvert le score en 35 minutes et sa domination tardive en seconde période s’est traduite par des buts lorsque Ibrahim Sancar et Jeremy Boga ont marqué.

L’attaquant vétéran du Bayern Munich Chubu Moting a marqué dans chaque mi-temps et Karl Toko Ekambi en a ajouté un troisième dans la ville côtière de Douala avant que Jenny Katamu ne marque un but en retard.

Une nuit misérable pour le Mozambicain Mamba (Snakes) s’est terminée deux minutes avant l’heure où Danilo Moz a reçu un carton rouge direct.

dl / dj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *