Mark English sécurise sa place aux JO de Tokyo

L’heure de clôture et lors de la dernière ronde des candidatures pour se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo, plusieurs athlètes irlandais ont crié à temps – et rien n’était plus impressionnant que Mark English.

Plusieurs semaines plus tard, avec des courses et des appels rapprochés frappant à la porte pour le temps de qualification automatique sur 800 m, les Anglais se sont alignés au meeting de Castillo près de Barcelone mardi soir et ont finalement ouvert la porte – enregistrant un impressionnant 1:44,71 ainsi améliorant le record irlandais de longue date de 1:44,82 qui représente David Matthews depuis 1995.

Plus important encore pour les Anglais pour le moment, il s’est bien comporté dans le temps de qualification automatique de 1:45.20 pour Tokyo, ce qui signifie que le joueur de 28 ans de Donegal est désormais sûr de son billet pour Tokyo, visiblement dans la forme de sa vie en tant que bien.

Avec mardi minuit étant la limite ultime, et les Anglais avaient auparavant terminé nerveusement 48e dans les classements/qualifications, avec seulement 48 confirmés pour partir, il savait juste que le temps automatique reposerait son affaire – ce qui est exactement ce qu’il a fait, 1:44.71 pour son Aussi assez bon dans la soirée pour la deuxième place derrière Yassine Hatt d’Algérie, qui a couru 1:44,25.

Ce n’est définitivement qu’un bonus pour le coureur de Finn Valley AC. Les Anglais ont sauté les championnats nationaux à Santry dimanche, au lieu de courir dans la compétition True Athletes Classic avec Leverkusen, où malgré une excellente quatrième avance en 13 jours, ils ont de nouveau échoué, terminant troisièmes en 1:45,51.

READ  Le rugby australien vole les meilleurs joueurs de France, les 14 meilleurs joueurs, Toulouse vs La Rochelle, Antoine Dupont, Will Skelton, Rory Arnold

Cela s’est produit après qu’il ait réussi un temps de 1:45,22 lorsqu’il a terminé deuxième à la gare de Madrid lors de la tournée continentale de samedi dernier, à seulement 0,02 seconde du temps des qualifications automatiques, son meilleur temps depuis 2014 et le cinquième record jamais enregistré. temps. Aujourd’hui, le qualifié de 28 ans, qui a également participé à Rio en 2016 et raté Londres en 2012, se prépare pour ses deuxièmes Jeux Olympiques et le sprinteur irlandais le plus rapide de tous les temps sur 800 mètres.

Son entraîneur Wiedlem Kelly a soutenu et cru en cette décision, croyant toujours que l’Anglais approcherait sa vie au mieux de 1:44,84, un plongeon en 2013, ou en fait mieux que le record irlandais de longue date de 1:44,82, que Matthews a identifié. à Rieti en 1995.

Pendant ce temps, lors de la réunion du World Athletics Continental Tour à Lucerne, en Suisse, Sarah Lavigne faisait partie de ceux qui tamponnaient du caoutchouc sur leurs places de qualification : Lucerne offre traditionnellement des conditions de course parfaites, mardi soir à condition d’ailleurs, de fortes pluies et une piste mouillée dans le meilleur des cas.

Elish Flanagan double encore ses chances au 3000 m haies, le finaliste de Tyrone qui a terminé deuxième en 9:42,71, devant le record d’Irlande du Nord de 9:40,68 établi le mois dernier alors qu’il concourait aux États-Unis pour l’Adams State University au Colorado.

Pendant ce temps, cela l’a propulsée dans les 56 places de qualification, et avec cela, elle rejoindra la qualifiée irlandaise Michelle Fenn à l’événement de Tokyo. Il semble également qu’il y ait désormais trois Irlandaises dans le groupe de qualification des 48 athlètes pour le 800 m : Nadia Bauer, Sophra Cleary Buettner et Georgie Hartegna.

READ  La Fédération irlandaise de golf est préoccupée par le fait que les clubs se trouvent dans un «trou» financier pendant le verrouillage de Covid-19

Lavigne a également profité de sa dernière course avant la coupure et est maintenant presque certaine de sa place au 100m haies. L’athlète de Limerick, après avoir franchi la barrière des 13 secondes la semaine dernière, a terminé deuxième de la soirée, avec un temps de 13,16 secondes derrière l’athlète suisse local Kamponge Detaji, qui a remporté la victoire en 13,11.

Il en va de même pour Andrew Koskoran, qui fait partie de la poule qualificative du 1500 m depuis plus d’un an et qui semble maintenant recevoir sa juste récompense pour sa persévérance. Compte tenu des circonstances, des temps rapides étaient hors de question, Coscoran a réussi un temps de 3:43,15 en huitième position, et personne dans cette course n’avait déclenché une qualification automatique.

Phil Healey approche de minuit lors de la séance de qualification sur 200m et 400m, et il fera également partie du relais mixte 4x400m. Chris O’Donnell, qui devait courir le relais mixte 4x400m, a également amélioré son record du 400m à Lucerne à 45,55, deuxième. D’autres devaient recevoir un appel sur les lieux de la session, comme les coureurs de 200 m Leon Reed et Marcus Lawler, Sarah Healy sur 1500 m et David Kenny sur 20 km.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *