Ministère de la Santé : la Corée envisage d’augmenter les primes d’assurance maladie du gouvernement

Bâtiment du ministère de la Santé à Sejong [YONHAP]

La Corée du Sud va entamer des discussions sur l'augmentation des primes d'assurance maladie du gouvernement afin de rendre le programme durable dans un contexte de baisse du taux de natalité et de vieillissement de la population, a annoncé dimanche le ministère de la Santé.

Le gouvernement a mis en place le deuxième programme global d'assurance maladie pour la période 2024-2028, dans le but d'augmenter le plafond des primes mensuelles de 8 pour cent pour les salariés afin de refléter l'augmentation des dépenses médicales, selon le ministère de la Santé et de la Protection sociale.

Le dernier plan intervient alors que le taux de natalité du pays continue de baisser et que le nombre de personnes âgées de 70 ans et plus a dépassé celui de la vingtaine pour la première fois l'année dernière, dans un contexte de ralentissement économique.

Le gouvernement a déclaré qu'il entamerait des discussions pour déterminer le « taux approprié » pour les primes mensuelles, en référence aux taux de prime en vigueur dans d'autres pays, car la viabilité du programme d'assurance est menacée au fil du temps.

Selon le ministère, les primes d'assurance correspondantes en Allemagne, en France et au Japon sont beaucoup plus élevées, respectivement 16,2 pour cent, 13,25 pour cent et 10-11,82 pour cent.

Pour contribuer au financement du programme d'assurance gouvernemental, le gouvernement s'efforcera d'explorer de nouvelles sources de revenus.

Le gouvernement prévoit de faire payer à ceux qui perçoivent des revenus exceptionnels ou ponctuels une prime supplémentaire en plus de leurs revenus, comme il l'a fait pour les YouTubers à revenus élevés.

READ  Ne laissez pas la politique partisane faire dérailler la reprise économique du Texas

Pour 2024, le ministère a gelé le taux de prime mensuel à 7,09 pour cent pour la première fois en sept ans en raison de la situation financière « relativement stable » du programme d’assurance et des taux d’inflation et d’intérêt élevés.

C'est la troisième fois que la Corée gèle le bonus, y compris les décisions prises en 2017 et 2009.

Selon la loi, les Coréens sont tenus d'adhérer au système d'assurance, et les étrangers vivant ici peuvent également y adhérer.

Yonhap

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *