Ministre turc de l’Energie : prolongation de trois ans du contrat de gaz naturel liquéfié avec l’Algérie

RIYADH : L’infrastructure géospatiale de l’Arabie saoudite devrait recevoir un élan majeur avec le lancement d’un portail de données ouvertes qui utilise les systèmes d’information géographique pour atteindre les objectifs de développement durable.

Le portail a été annoncé lors de la conférence de l’Union des données géospatiales, organisée mardi à Riyad par l’Autorité générale des enquêtes et de l’information géospatiale en partenariat avec l’Autorité générale des statistiques, selon l’agence de presse saoudienne.

La plateforme électronique présente le rôle des données géospatiales dans l’amélioration de la durabilité et de la qualité de vie dans le Royaume grâce à une production et une consommation responsables et à la préservation du climat.

Il couvre également la sécurité marine et faunique et le rôle d’institutions fortes dans la réalisation des objectifs de développement durable.

Le président de l’Autorité, Mohammed ben Yahya Al-Sayel, a déclaré que l’Autorité avait lancé plusieurs initiatives et adopté divers contrôles, normes et politiques en 2023 visant à accroître l’efficacité des dépenses publiques.

Il a souligné que ces efforts renforçaient le rôle de l’information géospatiale dans la réalisation des objectifs de développement national en coopération avec les autorités compétentes.

En février, l’autorité a annoncé que les informations géospatiales étaient l’un des facteurs clés pour attirer les investissements et pourraient avoir un impact économique allant de 20 à 40 millions de riyals saoudiens (5,4 à 10,8 millions de dollars) sur le produit intérieur brut du Royaume.

Les données peuvent également avoir un impact positif sur les secteurs de la santé publique, des infrastructures, de l’énergie, de l’éducation, du commerce, de la gestion des risques et des catastrophes.

READ  Aboul Gheit appelle à formuler une vision arabe intégrée pour faire face aux défis de la sécurité alimentaire

En avril dernier, l’Autorité a participé à la réunion inaugurale du Comité consultatif international de son homologue des Nations Unies en Chine.

Le Royaume a présenté l’expérience de l’Institut dans l’élaboration d’une stratégie nationale conforme aux normes mondiales stipulées dans le cadre du Centre mondial des Nations Unies pour la connaissance et l’innovation géospatiales.

Ce transfert conduit à l’intégration des informations de localisation pour la planification urbaine, la construction d’infrastructures, le développement de stratégies de gestion des catastrophes et la gestion des ressources naturelles telles que les espaces verts, l’eau et les minéraux.

Il s’inscrit également dans la continuité de l’accord que le Royaume a signé avec les Nations Unies en avril 2022 pour fournir des services de conseil dans le domaine des levés géospatiaux afin de renforcer ses capacités nationales.

L’Autorité générale de l’électricité et du gaz et le Programme des Nations Unies pour le développement se sont mis d’accord sur la troisième phase du projet, permettant à l’autorité d’améliorer ses services et de sensibiliser le public à ses opérations.

Adam Boulokos, représentant résident du PNUD en Arabie Saoudite, a déclaré que le partenariat vise à fournir des services de conseil pour mener des travaux géospatiaux de manière efficace et efficiente.

Le partenariat vise également à fournir l’infrastructure nécessaire pour collecter des données afin de soutenir la Vision saoudienne 2030 et les objectifs de développement durable du Royaume.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *