Mise à jour 1- L’Algérie déclare avoir rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc

(Ajoute une citation, des détails et un arrière-plan)

Par Hamid Ould Ahmed

ALGER (Reuters) – L’Algérie a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc et accusé son voisin d'”actes d’hostilité”, a déclaré mardi le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra lors d’une conférence de presse.

Les relations entre le Maroc et l’Algérie sont tendues depuis des décennies, notamment en ce qui concerne la question du Sahara occidental, et les frontières entre les deux pays sont fermées depuis 1994.

“Le Royaume du Maroc n’a jamais cessé ses hostilités contre l’Algérie”, a-t-il déclaré.

Le ministère marocain des Affaires étrangères n’a pas pu être joint pour commenter. Le roi Mohammed VI a appelé à une amélioration des relations avec l’Algérie.

Lamamra a déclaré que la rupture des relations diplomatiques est effective à partir de mardi, mais que les consulats de chaque pays resteront ouverts.

L’Algérie a déclaré la semaine dernière que les incendies de forêt meurtriers étaient l’œuvre de groupes qu’elle a qualifiés de terroristes, et que le Maroc soutient l’un d’entre eux.

Lamamra a évoqué ce qu’il a appelé le soutien marocain à l’un de ces groupes cherchant l’autonomie dans la région de Kabylie algérienne, et a déclaré que Rabat espionnait les responsables algériens et ne remplissait pas ses obligations bilatérales, y compris en ce qui concerne le Sahara occidental.

L’Algérie soutient le mouvement Polisario, qui revendique l’indépendance du Sahara occidental, que le Maroc considère comme faisant partie de son territoire.

(Reportage de Hamid Ould Ahmed, reportage supplémentaire d’Ahmed El Jechtimi, écrit par Angus McDowall, édité par Catherine Evans)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *