Omanyala bat deux fois le record national de 17 ans en France: La norme Sports

Ferdinand Omanyala, détenteur du record de sprint de 100 m au Kenya, lors d’une interview avec la radio Vybez du groupe Standard, Nairobi. 25 septembre 2021 [Elvis Ogina, Standard]

Le sportif kenyan de l’année et l’homme le plus rapide d’Afrique, Ferdinand Omanyala, a établi un nouveau record national de 6,63 secondes lors de ses débuts au 60 mètres lors du meeting de Miramas du World Indoor Tour en France.

Le demi-finaliste des Jeux olympiques de Tokyo a battu à deux reprises le record national de 6,70 secondes qui dure depuis 17 ans.

Il a battu le record national de 17 ans dans les manches où il a réussi un temps de 6,65 avant de le plonger à 6,63 en finale alors qu’il terminait premier.

Initialement, Paulvince Obuon détenait le record national sur la distance après avoir réussi un temps de 6,70 secondes le 28 janvier 2005 au State College, aux États-Unis.

Le temps d’Omanyala est également le temps le plus rapide du stade après avoir éclipsé le précédent record de 6,68 établi par l’Iranien Hassan Taftian en janvier de l’année dernière.

Actuellement, le record africain est détenu par le Ghanéen Leonard Myles-Mills à 6,45 secondes tandis que l’Américain Christian Cole détient le record du monde de 6,34 secondes.

Omanyala disputera également le Meeting de Mondeville le 9 février et le Meeting Hauts-de-France Pas-de-Calais à Paris le 17 février.

Le joueur de 26 ans a déclaré qu’il participerait au 60 m pour améliorer sa vitesse.

READ  Deuxième place, Lens, battu par Montpellier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.