Parlement européen : la commission PPE s’inquiète de la réduction des approvisionnements en gaz de l’Algérie en Europe

Le Parti populaire européen (PPE), l’un des plus grands groupes politiques du Parlement européen, a exprimé sa profonde préoccupation face à la décision unilatérale de l’Algérie de couper l’approvisionnement en gaz de l’Europe via le gazoduc Magreb Europe (GME) à destination de McRae.

Alger a rompu ses relations diplomatiques avec Rabat et a cessé de fournir du gaz naturel à l’Espagne et au Portugal via le gazoduc McRae-Europe via le Maroc le 1er novembre.

Dans une question prioritaire à la Commission européenne, Andrey Kovachev, vice-président du Groupe PPE, a déclaré :

Le député a exhorté la Commission européenne à évaluer les risques de ne pas renouveler l’accord MEG. En outre, la Commission s’est demandé si elle prendrait des mesures pour empêcher une éventuelle réduction de l’approvisionnement en gaz, qui pourrait entraîner une augmentation des prix de l’énergie en Europe.

Et de nombreux députés, politiciens et analystes ont condamné la décision de perturber le gazoduc unilatéral algérien Maghreb-Europe.

Ils ont déclaré que le régime algérien avait pris cette décision dans un contexte de hausse des prix de l’énergie, soulignant que cette décision visait non seulement le Maroc mais aussi la manipulation des prix du gaz pour faire pression sur les pays européens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.