Quinze films soumis pour le premier prix du premier Festival du cinéma africain

Émis en : la moyenne:

Ouagadougou (AFP) – Les organisateurs ont annoncé vendredi que quinze longs métrages étaient en lice pour le premier prix au FESPACO du mois prochain, le plus grand événement cinématographique d’Afrique.

Lancé en 1969, le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) attire des milliers de cinéphiles et de professionnels venus de tout le continent.

Il est également suivi par les industries cinématographiques américaines et européennes, qui scrutent l’événement à la recherche de nouveaux films, talents et idées.

Un total de 170 films dans 11 catégories seront en compétition lors de l’événement du 25 février au 4 mars, y compris des courts métrages, des documentaires, des séries télévisées et des animations, selon le FESPACO.

Selon les règles du festival, les films sélectionnés pour la compétition doivent être réalisés par des Africains et majoritairement produits en Afrique.

Le thème de cette année est « Le cinéma africain et la culture de la paix » – une invitation, disent les organisateurs, à réfléchir sur la façon dont les films peuvent encourager la réconciliation en des temps troublés.

Le Burkina Faso, pays hôte du FESPACO, est en proie à une insurrection jihadiste vieille de sept ans qui a fait des milliers de morts et déplacé quelque deux millions de leurs foyers.

Voici les longs métrages en lice pour le Yennenga Golden Horse Award – un prix nommé d’après un monstre de la mythologie burkinabè :

Planters Plantation, réalisé par Dinga Eastin Young (Cameroun)

– « Notre Père, le Diable » Elie Fombe (Cameroun)

READ  Université d'Elon / Aujourd'hui à Elon / Danú, un groupe traditionnel irlandais, se produira à Elon le 8 mars

– « Shapes » de Youssef Chebbi (Tunisie)

– « Sous le figuier » d’Irij Suhairi (Tunisie)

– « Sira », Aboline Traoré (Burkina Faso)

– « Abu Saddam » et Nadine Khan (Egypte).

– « Panto Mama », Ivan Herrera (République Dominicaine)

– « Mami Wata », DCJ « Ferry » Obasi (Nigéria)

Maputo Nakuzandza, Ariane Zampaolo (Mozambique)

– « Chinese Shop Lady », Eri Claver (Angola)

Shimoni, Angela Wamay (Kenya)

– « Simien Zetwal », David Constantine (Maurice)

– « Le Caftan Bleu » de Maryam Touzani (Maroc)

– « La Dernière Reine » Damien Honoré (Algérie)

– « Xale, Lesrace de l’enfance », Moussa Seni Absa (Sénégal)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.