Rabah Madjer : la peine de prison pour l’ancien entraîneur et joueur algérien

Rabah Madjer a participé au tirage au sort de la finale de la Coupe du monde 2022

L’international et entraîneur algérien Rabah Madjer a été condamné à six mois de prison pour « fausses déclarations » concernant des transactions financières.

Un tribunal algérien a condamné l’homme de 63 ans pour avoir continué à encaisser des chèques bancaires d’une agence de publicité publique pendant un an après la fermeture de deux journaux qu’il possédait.

Bien que les accusations de faux et de fraude aient été abandonnées, Majer et un autre accusé, Ibrahim M., ont été emprisonnés et condamnés à payer 500 000 dinars (3 435 dollars) à l’Agence nationale de publicité et de publication (ANEP).

Mager, qui a marqué un but pour aider Porto à battre le Bayern Munich lors de la finale de la Coupe d’Europe 1987, a nié tout acte répréhensible et a déclaré qu’il ferait appel de la décision.

« Tout ce que je peux dire, c’est que je n’ai rien à voir avec cette affaire. Elle n’est ni proche ni éloignée. Je suis innocent », a-t-il déclaré à l’AFP.

En plus du célèbre but talonné contre le Bayern Munich, Mager a également marqué le but décisif lors de la victoire 2-1 contre l’Allemagne de l’Ouest lors de la Coupe du monde 1982.

Madjer, qui passe maintenant la majeure partie de son temps au Qatar, a ensuite été entraîneur de l’équipe nationale algérienne de football à trois reprises, mais a été limogé de son passage le plus lamentable en juin 2018 après huit mois de travail après une série de défaites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.