Raïssi s'entretient avec des dirigeants étrangers en Algérie :: nournews

Lors d'une réunion avec son homologue irakien Abdul Latif Rashid samedi soir, Raïssi a souligné l'importance de rattacher l'Iran à la sécurité de l'Irak, soulignant la nécessité d'une coopération étroite entre les deux voisins dans la lutte contre les groupes terroristes et séparatistes le long de la frontière commune.


Condamnant l'inaction de certains pays arabes et islamiques face à la crise en Palestine, le président iranien a appelé Israël à rompre ses liens économiques et commerciaux avec le régime sioniste comme moyen pratique de mettre fin à ses atrocités.


Lors d'une autre réunion avec le président mozambicain Philippe Nyusi, Raïssi a exprimé la volonté de l'Iran d'exporter des services techniques et d'ingénierie vers ce pays d'Afrique de l'Est.


Le président iranien a mis en garde contre les complots du régime israélien et des gouvernements occidentaux visant à piller les ressources de l'Afrique pour soutenir les terroristes, affirmant que les pays africains doivent protéger leurs intérêts en luttant contre le terrorisme.


Une autre rencontre avec le président tunisien a porté sur l'élargissement des liens politiques et économiques entre l'Iran et la Tunisie.


Lors d'entretiens avec le président bolivien Luis Arce, Raïssi a salué les positions « révolutionnaires et anti-impérialistes » du pays latino-américain et son soutien à la Palestine.


Raïssi a également tenu une réunion avec l'émir du Qatar, Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, au cours de laquelle les deux parties ont examiné les plans visant à aider Gaza et à mettre fin à l'offensive du régime israélien.

READ  Burger King offre des pommes de terre au service au volant pour soutenir les agriculteurs français


Le président iranien a prévenu que les gouvernements qui entretiennent des liens économiques avec le régime israélien se verraient giflés pour avoir financé le régime sioniste.


Pour sa part, l'émir du Qatar a déclaré que le monde n'oublierait jamais le massacre par Israël de Palestiniens innocents qui attendaient pour récupérer de la nourriture à Gaza.


Plus de 110 Palestiniens ont été tués et environ 700 blessés jeudi lorsque les troupes israéliennes ont ouvert le feu sur des centaines de personnes attendant une aide alimentaire au sud-ouest de la ville de Gaza.


Le régime sioniste a lancé le 7 octobre une offensive meurtrière sur la bande de Gaza. Plus de 30 000 personnes auraient été tuées à ce jour, pour la plupart des femmes et des enfants.

Tasnim

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *