San : le Cameroun et le Mali sortent sous le choc en Algérie

Le Cameroun et le Mali se sont retirés du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) mardi 25 janvier après que leur match de groupe en Algérie ait atteint un point culminant choquant.

Le Mali, deux fois finaliste, n’a eu besoin que d’un match nul contre la Mauritanie mais a perdu 1-0, Mamdou Tsai marquant à la 53e minute pour envoyer son pays en quarts de finale.

Le Cameroun, qui avait accueilli l’édition précédente et terminé quatrième, n’avait également besoin que d’un seul point pour prendre la tête du Groupe E, mais s’est incliné 1-0 face au Niger, qui s’est emparé de la première place.

La compétition pour les footballeurs évoluant dans des clubs de leur pays d’origine fait une pause de deux jours avant les quarts de finale.

Vendredi 27 janvier, l’Algérie, favorite du titre, affrontera la Côte d’Ivoire à Alger et le Sénégal rencontrera la Mauritanie, son voisin ouest-africain, à Annaba.

Samedi 28 janvier, Madagascar affrontera le Mozambique à Constantine et le Niger affrontera le Ghana, deux fois finaliste, à Oran.

Aucune des huit équipes qui se sont qualifiées pour les quarts de finale en 2018 ne s’est qualifiée cette fois pour les huitièmes de finale.

La course est lancée

Aucune des équipes restantes n’a remporté le CHAN deux fois chacune, le Maroc et la République démocratique du Congo et la Tunisie et la Libye ayant remporté le trophée lors de six tournois précédents.

Après que l’Algérie et le Sénégal aient dominé les groupes A et B le week-end dernier, les vairons ont fait la une des journaux avec Madagascar en remportant le groupe C lundi.

READ  Slimani révèle un appel téléphonique de Mourinho sous le régime de Tottenham Hotspur

Avant d’affronter le Mali, la Mauritanie avait perdu ses six autres matches et avait été tenue en échec par l’Angola en Algérie la semaine dernière.

Cela les place automatiquement derrière le Mali, dont le fier record du CHAN comprend l’atteinte des finales 2016 et 2020.

Mais les Mauritaniens n’ont jamais laissé les Maliens s’installer lors du match aller du double en-tête dans la ville d’Oran, dans l’ouest du pays, et Sy a fait signe au vainqueur du match devant Souleymane Coulibaly.

Après un match nul torride avec les Congolais, le Niger n’a eu que peu de chances d’arrêter le Cameroun, qui a été remarqué par le président de la Confédération de football et ancienne superstar Samuel Eto’o.

Cameron cherchait à marquer à la 69e minute lorsque le coup de pied d’Oussini Padamassi a été dévié dans le filet par Thomas Povac.

Ayant besoin d’un égaliseur pour survivre, le Cameroun a assiégé la bouche de but nigériane, mais plusieurs coups francs mal tirés ont couronné une soirée à oublier pour les Centrafricains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.