Saudi Aramco promeut deux personnes clés dans le but de développer des unités commerciales

Des sources ont déclaré à Reuters que le Fonds d’investissement public saoudien avait été présélectionné pour acheter une participation dans Starbucks Moyen-Orient

Deux sources ont déclaré à Reuters que le fonds souverain saoudien, le Fonds d’investissement public, avait été présélectionné pour acheter une participation dans la franchise Starbucks au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Asie centrale détenue par le groupe Alshaya.

Le groupe Alshaya basé au Koweït, le principal propriétaire de franchise de la région, a nommé l’année dernière JPMorgan pour vendre une participation minoritaire significative dans la société. Il pourrait vendre jusqu’à 30%, selon des sources, générant entre 4 et 5 milliards de dollars.

Le Fonds d’investissement public, qui gère plus de 600 milliards de dollars d’actifs, et Alshaya et JPMorgan ont refusé de commenter.

La franchise Starbucks de la région compte plusieurs centaines de points de vente dans 14 pays du Moyen-Orient, de la Russie et de l’Asie centrale. Ses magasins en Russie ont été fermés conformément à la décision de Starbucks de suspendre ses activités dans le pays suite à son invasion de l’Ukraine.

La source a déclaré que le Fonds d’investissement public fait partie des soumissionnaires qui ont atteint le tour suivant alors que le processus de vente approche de ses dernières étapes.

Plusieurs soumissionnaires de capital-investissement, dont CVC Capital Partners et Brookfield, ont également participé à la course, mais il n’était pas immédiatement clair s’ils étaient présélectionnés.

Les deux sources ont déclaré que le fonds d’État d’Abu Dhabi, Mubadala Investments, et Abu Dhabi Investment Fund Holdings, ne sont plus dans la course. Mubadala a refusé de commenter tandis que l’ADQ n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

READ  De Glasgow à Charm el-Cheikh | économie politique

L’une des sources a déclaré que l’accord élargirait la base d’investisseurs dans une société détenue par la famille Alshaya depuis 1999.

Certaines des plus grandes entreprises privées du Moyen-Orient se tournent vers l’idée d’attirer des investisseurs extérieurs par le biais de cotations ou de la vente d’actions stratégiques.

L’Arabie saoudite a connu une série d’inscriptions ces dernières années alors que le royaume encourageait davantage d’entreprises familiales à s’introduire dans le but d’approfondir les marchés des capitaux dans le cadre de réformes visant à réduire la dépendance aux revenus pétroliers.

La deuxième source a déclaré que l’argent collecté pourrait être utilisé pour d’autres activités commerciales détenues par Alshaya, et que la valorisation de la société est attrayante, ce qui rend la vente de la participation convaincante.

Le groupe privé Alshaya affirme qu’il s’agit de la plus ancienne entreprise du Koweït, enregistrée pour la première fois en 1890. Elle exploite des franchises telles que H&M, Mothercare, Debenhams, American Eagle Outfitters et Victoria’s Secret.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.