Signature d’un protocole d’accord entre la Sonatrach et l’Algérien Eni pour renforcer le partenariat

ALGER (Reuters) – La compagnie pétrolière algérienne Sonatrach et le géant pétrolier italien Eni ont annoncé jeudi avoir signé un protocole d’accord pour renforcer leur partenariat d’exploration et de production dans le principal bassin de Berkine, a annoncé la société d’Etat du pays d’Afrique du Nord.

L’Algérie, membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et grand fournisseur de gaz de l’Europe, a approuvé l’an dernier une nouvelle loi sur l’énergie visant à améliorer le climat des investissements après la baisse de la production et des exportations.

Sonatrach a déclaré dans un communiqué que le mémorandum “vise à tracer une feuille de route décrivant les étapes à suivre pour conclure un ou plusieurs contrats (…) dans le cadre du nouveau cadre juridique”.

Le document a été signé à Alger par Taoufik Hakkar, président de Sonatrach et PDG d’Eni Claudio Descalzi, qui “a confirmé leur engagement à mettre en œuvre un programme ambitieux pour renforcer les activités d’exploration, de développement et de production dans le bassin de Berkine”, selon le communiqué.

Elle a ajouté que Hakkar et Descalzi ont discuté d’autres questions, notamment la formation à des activités telles que le pétrole et le gaz, le développement, les nouvelles énergies et la transition énergétique.

Eni est la principale compagnie pétrolière et gazière étrangère en Algérie, opérant depuis 1981.

READ  L'Algérie rejette la position de Trump sur le Sahara occidental

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *