Sirsky dit que la France enverra des instructeurs en Ukraine pour former les soldats ukrainiens

Soutenez le journalisme indépendant en Ukraine. Rejoignez-nous dans cette lutte.

Devenez membre et soutenez-nous une seule fois

Note de l’éditeur : cette histoire est en cours de mise à jour.

La France envisage d’envoyer des instructeurs en Ukraine pour former les militaires, a déclaré le 27 mai Oleksandr Chirsky, chef des forces armées ukrainiennes, à l’issue d’une réunion vidéo avec le ministre français de la Défense, Sébastien Lecorne.

Son annonce intervient après que le New York Times a rapporté que certains États membres de l’OTAN discutaient de la possibilité d’envoyer des instructeurs militaires ou des sous-traitants en Ukraine pour former les troupes ukrainiennes et aider à la réparation des équipements.

Kiev a demandé aux États-Unis et à d’autres pays de l’OTAN de contribuer à la formation de 150 000 soldats plus près des lignes de front.

Chirski dit Il avait déjà signé des documents « qui permettront aux premiers instructeurs français de visiter prochainement nos centres de formation et de voir les infrastructures et le personnel ».

« J’espère que la détermination de la France encouragera d’autres partenaires à se joindre à ce projet ambitieux », a déclaré le général, sans donner plus de détails.

Paris n’a pour l’instant publié aucune déclaration officielle.

Le Premier ministre estonien Kaja Kallas a déclaré fin mai qu' »il existe déjà des pays qui entraînent des troupes au sol », sans nommer de pays précis ni fournir davantage de détails sur leurs opérations en Ukraine.

Le débat sur la présence potentielle de troupes de l’OTAN en Ukraine a été déclenché par les commentaires du président français Emmanuel Macron en février, dans lesquels il envisageait la possibilité d’envoyer des troupes en Ukraine si cela était demandé.

READ  Luttes, oppression et espoir de changement - Organisation pour la paix mondiale

Les États-Unis et plusieurs alliés européens, ainsi que le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, ont pris leurs distances avec la déclaration du président français. Cependant, de nombreux pays n’excluent pas d’envoyer des troupes pour des missions autres que le combat, comme la formation de l’armée ukrainienne.

Macron maintient néanmoins son avis, répétant en mai qu’il envisagerait d’envoyer des troupes françaises en Ukraine en cas d’avancée russe ou de demande ukrainienne.

Ministre estonien de la Défense : il n’y a pas de nouveau développement sur l’idée d’envoyer des troupes en Ukraine

Le ministre de la Défense Hanno Pevkur a déclaré le 14 mai que le gouvernement estonien n’avait pas eu de discussions spécifiques sur l’envoi de troupes estoniennes en Ukraine, a rapporté la chaîne publique ERR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *