TotalEnergies dément son intention de se retirer du projet Arzew en Algérie

Algérie / France. Total Energies a indiqué mercredi 24 août 2022 poursuivre son projet de construction d’un complexe pétrochimique dans la ville algérienne d’Arzev, démentant une information d’Africa Intelligence. « Les informations publiées par l’article d’Africa Intelligence sont fausses », a déclaré un porte-parole de la société française à l’agence de presse Reuters.

Le journal numérique a cité le « manque de rentabilité » et le « retard du gouvernement algérien » comme raisons du retrait. Celle-ci sera notifiée à Sonatrak par courrier courant juillet 2022.

Dans le cadre d’un partenariat mondial lancé en 2017, la société française a signé en octobre 2018 un pacte d’actionnaires pour créer Sonatrach Total Entreprise Polymères (STEP), une joint-venture avec l’Algérien Sonatrach. La société est chargée de mener un projet pétrochimique commun aux deux sociétés d’hydrocarbures situées dans la wilaya d’Oranin, à 400 kilomètres à l’ouest d’Alger. Cela comprend la construction d’une usine de déshydrogénation du propane (PDH) d’une capacité de 550 000 tonnes par an et d’une usine de production de polypropylène (PP). La conception technique sera achevée d’ici février 2022.

READ  Pep Guardiola félicite Riyad Mahrez de Manchester City pour l'héroïsme des pénalités après la victoire de Fulham au quatrième tour de la FA Cup

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.