Trois autres églises fermées en Algérie, mais les chrétiens n’ont pas “peur”, Evangelical Focus

L’Algérie a fermé trois autres églises à la suite d’une décision de justice du 7 juillet dans la région d’Aaron. 16 lieux de culte ont été scellés dans la région.

La campagne du gouvernement pour fermer les églises a commencé il y a quatre ans, les trois églises ayant été fermées par ordre du gouverneur Aaron en 2017 et 2018, puis rouvertes en 2018. Pro-Religious Freedom Group Le Moyen-Orient concerne les églises fermées Aaron City Church (Discours), Ain Durk House of Hope et une église à El Aida.

Il y a quelques jours, Les chrétiens manifestent dans les rues de Thisi-Osu. Garder des panneaux avec des messages tels que « N’abusez pas du pouvoir » “Arrêtez de fermer les églises”, le pasteur Salah, chef de l’Église protestante algérienne (EPA), a condamné la situation dans une vidéo partagée sur YouTube alors que des dizaines de croyants chantaient des chants de culte.

En février, Salah Salah a déclaré dans une interview Focus sur l’Evangile Les protestants estimaient que « le droit constitutionnel de prier publiquement et librement était traité injustement ». Mais la pression du gouvernement n’arrêtera pas leur vie spirituelle, a-t-il ajouté :Nous nous réunissons à la maison ou à l’extérieur … tout comme l’église primitive ”.

Les chrétiens en Algérie ont été victimes d’une loi qui les oblige à réenregistrer leurs communautés auprès des autorités nationales. Les dirigeants de l’Église ont condamné la négligence de leurs demandes et les ont ensuite laissés dans une situation où les autorités bloquaient leurs activités et fermaient des bâtiments.

L’Alliance évangélique mondiale a condamné à plusieurs reprises la situation et le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a demandé au gouvernement algérien d’expliquer ses actions. Le Parlement européen a également abordé la situation.

READ  La France met en garde la Russie contre des sanctions si le critique du Kremlin Navalny meurt

La récente manifestation est un exemple de la façon dont les chrétiens du pays n’ont pas cessé de lutter pour leurs droits.

“L’église en Algérie n’est pas intimidée, ils ne sont pas intimidés”, a déclaré une source proche des dirigeants protestants du pays Focus sur l’Evangile. Malgré les temples scellés, « la vérité est que les chrétiens algériens sont libres au sens biblique, ils peuvent adorer Dieu, ils ne sont pas libres. Toujours incapable de rencontrer Dieu, Nous prions d’abord pour ces archéologues ».

Publié : Focus évangélique – le monde
– Trois autres églises fermées en Algérie, mais les chrétiens n’ont pas “peur”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *