Un ancien chef de la police condamné à la prison à vie pour avoir tué un moniteur du Moyen-Orient

Un tribunal correctionnel de la capitale algérienne a condamné à mort en 2010 un ancien assistant du directeur général de la sécurité nationale pour avoir tué son chef. Service de presse algérien.

La Cour suprême a ordonné un nouveau procès le 27 février 2017 après avoir accepté l’appel de la peine de mort contre l’accusé Shoaib Oldash. L’ancien directeur général de la sécurité nationale, le colonel Ali Downsey, a été assassiné Dans son bureau le 25 février 2010.

L’affaire a eu lieu jeudi, où le procureur de la République a exigé la confirmation de la peine de mort pour «meurtre prémédité».

L’agence de presse a cité Oldash, un accusé qui était à la tête de l’armée de l’air de la police, disant: “Je n’ai pas l’intention de tuer Ali Downsi.” . “

Lire: L’Algérie prépare une législation pour récupérer la nationalité des personnes menaçant l’État

Selon le procès, le 25 février 2010, après un débat houleux, Oldash a tiré et tué Downsey dans son bureau.

Les médias ont rapporté que la controverse a commencé lorsque Downsey a été accusé de corruption dans la gestion de l’armée de l’air de la Garde nationale et qu’il a donc voulu le licencier.

Oldash a été condamné en 2015 à cinq ans de prison après avoir plaidé coupable d’accusations de corruption impliquant l’achat de 13 millions de dollars d’équipements multimédia.

READ  La France a fixé des dates de discussion pour les vents flottants méditerranéens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *