Un autre chagrin pour Michael Matthews au Tour de France: « J’ai fait tout ce que j’ai pu »

« ], « filter »: { « nextExceptions »: « img, blockquote, div », « nextContainsExceptions »: « img, blockquote »} } »>

Paris-Roubaix et Unbound Gravel, Giro d’Italia, Tour de France, Vuelta a España et tout ce qu’il y a entre vous > », »name »: »in-content-cta », « type »: »link »}} »> Rejoignez-nous+

LAUSANNE, Suisse (VN) – Michael Mathews (PikeExchange-Jaco) n’a pu que battre son guidon de frustration alors qu’une autre victoire dans le Tour de France s’échappait.

Après avoir été battu par Tadej Pogačar (UAE Team Emirates) jeudi, Wout van Aert (Jumbo-Visma) a perfectionné son sprint samedi pour tromper la huitième étape et s’imposer devant Matthews.

« Je ne pense pas avoir fait d’erreur aujourd’hui », a déclaré Matthews. « J’ai fait tout ce que j’ai pu. Il y avait un coureur fort dans le peloton aujourd’hui. Je ne retirerais rien. »

Lire la suite:

BikeExchange-Jeico a travaillé à l’avant toute la journée pour s’assurer qu’une échappée de trois coureurs soit rattrapée avant la finale en montée à Lausanne.

C’était similaire lorsque Bocagar a battu Mathews pour la victoire jeudi.

« Il y a deux jours, j’ai attendu trop longtemps et cette fois je suis parti tôt. Wood était super aujourd’hui. J’ai fait de mon mieux aujourd’hui et l’équipe a fait une super course, a-t-il dit. Deuxième encore. J’espère l’avoir avant le course frappe Paris. » Je crois.

BikeExchange-Jayco a déjà remporté une étape avec Dylan Groenewegen et espère décrocher une autre victoire avec Matthews lors de cette première semaine.

« Les garçons ont très bien roulé aujourd’hui. Nous voulions donner à Michael la meilleure chance de gagner aujourd’hui. C’était un véritable effort d’équipe et nous devrions quitter cet effort avec fierté », a déclaré le directeur sportif Matt White. « Wood van Aert est un athlète très spécial et nous avons fait de notre mieux, c’est tout ce que vous pouvez faire. »

READ  La France est le premier pays non corporatif à rejoindre la ligne du kilomètre carré

Deux deuxièmes places font mal, mais contre Bocagar et van Aert, Matthews essaie de se consoler.

« Deuxième à Wood n’est pas trop mal », a déclaré Matthews. « Ce fut une journée difficile. L’équipe a encore fait un travail fantastique. Les gars m’ont placé au bas de la montée et c’était à moi de terminer.

« Il restait environ 200 m à parcourir, alors j’espérais faire un peu de saut mais je n’étais pas assez bon. J’ai essayé de ne pas penser à ce que ressentaient mes jambes », a-t-il déclaré.

Matthews espère toujours revenir dans le cercle des vainqueurs sur le Tour pour la première fois depuis 2017. Samedi était la dernière meilleure chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.