Un chrétien algérien a été condamné à une amende pour « avoir ébranlé la foi musulmane »

21/07/2021 Algérie (International Christian Concern) – Un chrétien algérien a été reconnu coupable d’avoir accepté des dons non autorisés pour propager le christianisme et a été condamné à six mois de prison et à une amende de 100 000 dinars (740 $). Ahmed Begul*, de la province d’Ain-Deflah, dit qu’il fait face à des accusations de distribution de Bibles, d’impression de littérature chrétienne et d’« ébranlement de la foi d’un musulman », ce qu’il nie.

Il a été contraint de signer le rapport de police sans être autorisé à le lire. L’avocat de Begum n’a pas comparu pour le procès du 30 juin ou la condamnation du 9 juillet.

Begum et sa femme se sont convertis au christianisme en 2013. Begum, sa femme et leurs deux jeunes enfants ont été menacés et humiliés pendant des années alors qu’ils quittaient l’Islam. Les deux familles élargies ont commencé à les suivre. Après des années de pression de sa famille, sa femme a finalement décrit sa foi et l’a accusé d’avoir attaqué l’islam en 2017 et d’avoir détruit une boîte gravée de versets coraniques. Son domicile a été perquisitionné et ses déplacements surveillés, mais il n’a jamais été emprisonné.

Maintenant, Begum est séparé de sa femme et de ses enfants. Il a été arrêté le 17 avril 2021, et interrogé pendant un certain temps : « De nombreuses rumeurs et accusations circulent à votre sujet. Vous êtes très actif, semble-t-il. « Après l’interrogatoire, ils sont retournés chez lui et ont fouillé son domicile, emportant des livres chrétiens et des effets personnels.

READ  L'Algérie touchée par des vagues de feux de forêt

Begum a huit jours pour faire appel de sa condamnation et a l’intention de le faire. Ses allégations relèvent de la loi algérienne de 2006, qui réglemente le culte non musulman, également connue sous le nom de loi 03/06. La sanction des délits qui « portent atteinte à la foi d’un musulman » est passible de deux à cinq ans de prison et d’une amende de 500 000 à 1 million de dinars algériens.

* Nom modifié pour des raisons de sécurité.

Pour des interviews, contactez Addison Parker : [email protected].

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *