Eni démarre la production de deux gisements de gaz en Algérie dans le cadre du nouveau contrat Bergin Sud – Eurasia Review

Eni annonce lundi le dernier démarrage de la production de deux champs gaziers liés au contrat Perkin Sud en Algérie, 6 mois après l’attribution du contrat dans le cadre d’un développement accéléré (fast track).

La production de Perkin South, le premier contrat signé en vertu de la nouvelle loi algérienne sur les hydrocarbures 19-13, est exploitée par Eni et Sonatrac, et a actuellement une capacité de production de 1 million de mètres cubes standard de gaz par jour (MSm3/j), et environ 4 000 barils de liquides associés par jour.

Cette capacité devrait augmenter à environ 2 MSm3/j d’ici la fin de l’année, ce qui équivaudra à la pleine capacité de la raffinerie de gaz MLE à 11 MSm3/j.

Eni est présent en Algérie depuis 1981 et est aujourd’hui la principale entreprise internationale d’énergie opérant dans le pays. En septembre 2022, la société a annoncé avoir conclu un accord sur l’acquisition des opérations de BP, y compris les plus importants champs de production de gaz « In Amenas » et « In Salah » exploités par des sociétés internationales en Algérie.

Suite à ce déménagement et aux projets de développement dans le bassin de Bergin, la production d’Eni en Algérie devrait atteindre 120 000 barils d’équivalent pétrole par jour d’ici 2023.

READ  Trois autres églises fermées en Algérie, mais les chrétiens n'ont pas "peur", Evangelical Focus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.