Un homme aurait frappé une infirmière pour avoir vacciné sa femme sans son consentement

Un Canadien aurait frappé une infirmière au visage après qu’un professionnel de la santé ait administré à sa femme un vaccin contre le COVID-19 sans son consentement, selon des responsables locaux.

L’homme aurait rencontré l’infirmière dans une pharmacie de Sherbrooke, à environ 100 milles au sud-est de Montréal au Québec, où elle a été envoyée pour faire des vaccinations.

“Le suspect est allé directement au bureau et a commencé à crier après l’infirmière”, a déclaré le porte-parole de la police, Martin Carrier. Reuters Lors d’un entretien téléphonique.

Carrier a déclaré que l’homme était en colère lorsqu’il a appris que sa femme avait été vaccinée au bureau “sans sa permission” et l’a frappée au visage.

Carrier a déclaré à Reuters qu’il n’était pas clair si le suspect était contre les vaccinations ou si sa femme avait été vaccinée dans cette pharmacie.

Le président canadien Justin Trudeau a critiqué les manifestations anti-vaccin qui se déroulent à travers le pays alors qu’il faisait campagne pour sa réélection. Les protestations se sont intensifiées la semaine dernière Avant les élections fédérales.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a déclaré mercredi qu’il espérait adopter une loi cette semaine pour empêcher les opposants à la vaccination de manifester près des écoles et des hôpitaux sous peine d’une amende.

« Ma patience a atteint ses limites », a-t-il déclaré à des journalistes à Québec. “Je pense qu’il est important de laisser nos enfants et nos patients en paix.”

avec fil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *